Publié le 31 mars 2021, modifié le 1 avril 2021.
Par La Rédaction

Comment monétiser vos créations à l’aide de la blockchain ?

Publié le 31 mars 2021, modifié le 1 avril 2021.
Par La Rédaction

L'app S!NG s'assure que les actifs numériques sont protégés. Qu'il s'agisse d'échantillons de musique, de photos de presse dans un même endroit, prêt à être partagé en toute sécurité.

Je ne sais pas si le sujet vous intéresse, mais les continents US et Asiatiques sont en pleine ébullition sur le sujet des NFT. Comme nous l’avons expliqué dans cet article précédent sur les NFT, NFT signifie “jeton non fongible”. Il s’agit d’un mécanisme par lequel les biens numériques sont transformés en actifs uniques et échangeables sur la blockchain. Il y a quelques semaines la vente de la première œuvre d’art purement numérique basée sur la NFT par une grande maison de vente aux enchères a atteint un nouveau record du monde pour toute œuvre d’art numérique, le prix le plus élevé pour tout lot dans une vente aux enchères en ligne uniquement. Le lot unique de Beeple’s Everydays : The First 5 000 Days, atteignant 69 346 250 $ et établissant le 3e prix le plus élevé pour un artiste vivant aux enchères à un moment décisif dans le développement de l’art numérique. Le prix parait-il déraisonnable ? Peut-être pas pour celui qui a voulu acheter ce NFT.

“Les artistes utilisent du matériel et des logiciels pour créer des œuvres d’art et les distribuer sur Internet depuis plus de 20 ans, mais il n’y a jamais eu de véritable moyen de les posséder et de les collectionner. Avec les NFT, cela a maintenant changé. Je crois que nous assistons au début du prochain chapitre de l’histoire de l’art, l’art numérique. Il s’agit d’une œuvre qui a autant d’artisanat, de message, de nuance et d’intention que tout ce qui est fait sur une toile physique et je suis au-delà de l’honneur et de l’humilité de représenter la communauté de l’art numérique dans ce moment historique”, déclare Beeple, l’artiste numérique qui a vendu cette œuvre. Soit dit en passant, 22 millions de visiteurs ont écouté les dernières minutes de l’appel d’offres et les personnes qui faisaient les enchères venaient de 11 pays. Le monde de l’art continue d’embrasser l’art numérique et Christie’s a hâte de poursuivre ses ventes de NFT.

Jean-Michel Jarre a présenté sa galerie Cryptopia durant de la toute première édition de VR sociale lors du SXSW 2021 sur VRChat qui a eu lieu du 16 au 20 mars. La collection de l’artiste français sera accessible en avant-première dans sa galerie virtuelle et sera mise en vente après le festival. Jean-Michel Jarre, qui a longtemps été à l’avant-garde de la défense du droit d’auteur sur les créations artistiques, et au-delà, la juste reconnaissance de tous les artistes pour vivre des fruits de leur travail, estime également qu’il est nécessaire de perturber les économies traditionnelles de l’art. Il se présente également comme un précurseur du concept du crypto-art. En 1983, Jarre a provoqué un certain émoi dans l’industrie de la musique en mettant aux enchères une copie unique de son nouvel album studio “Musique pour supermarchés” à l’Hôtel Drouot à Paris et ayant détruites les plaques en public en présence d’un huissier de justice. C’était la première tentative de créer la notion de valeur d’une création originale à l’ère infinie de la technologie de la reproduction (la copie).

Ci-dessous, un collectif réunis en tant qu’artistes, musiciens, ingénieurs et professionnels du logiciel partageant les mêmes idées avec un gros problème en commun : avoir besoin d’un meilleur moyen de protéger nos idées et de les partager en toute sécurité avec nos collaborateurs, clients et producteurs.

Application

On commence à voir des applications pour montrer, stocker et créer des NFT, nous sommes aux prémices d’une révolution qui pour l’instant en Europe n’a pas vraiment démarré !

Voici une app, S!NG, qui va permettre de télécharger n’importe quel fichier depuis son iPhone ou via iCloud Drive pour commencer à créer des images, des vidéos et/ou des fichiers audio NFT. L’app crée des NFT immédiatement et gratuitement, en les stockant dans un portefeuille numérique NTF jusqu’à ce que vous puissiez les rendre disponibles sur le marché numérique. Presque tout ce que vous créez, des rythmes musicaux aux paroles en passant par la photographie et la poésie, S!NG stocke tout, organisé dans un portefeuille numérique NFT, soutenu par la blockchain. Quel que soit le stade de cette idée, des notes vocales aux chansons finies en passant par les feuilles séparées, tout est automatiquement transformé en NFT d’une simple pression sur votre écran. Pour les créateurs de l’app, ce processus est meilleur qu’un droit d’auteur, puisque les utilisateurs qui téléchargent leur contenu via cette plate-forme créent une empreinte numérique, pour « preuve irréfutable » que cela vient de vous.

Lire aussi