Publié le 27 octobre 2020.
Par La Rédaction
App

Après Apple, Google… Facebook cible le cloud gaming sur mobile

Publié le 27 octobre 2020.
Par La Rédaction
Creation : servicesmobiles©

Creation : servicesmobiles©

Facebook a annoncé avoir lancé le cloud gaming sur ses plates-formes mobiles et de bureau. La plate-forme propose quatre jeux gratuits pour l'instant. Ces jeux n'ont pas besoin d'être téléchargés, car ils diffusent à partir du cloud.

Le jeu est de loin le segment le plus lucratif des applications mobiles. Apple, Google, Amazon et Facebook ont planté leurs drapeaux dans l’espace. Plus de 380 millions de personnes jouent à des jeux chaque mois sur Facebook, ils joueront à des jeux diffusés sur le cloud aux côtés de ceux qui jouent à des jeux instantanés en HTML5 sur près de trois milliards d’utilisateurs. 85% de ses applications sont gratuites et les développeurs ne paient rien à l’entreprise.

Facebook comme Google est une entreprise de publicité. Avant même que le jeu ne soit joué, il existe une stratégie de monétisation pour Facebook y compris sur Android. Les revenus publicitaires de Facebook ont ​​augmenté de 25% pour atteindre un niveau record de 20,7 milliards de dollars au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente, le réseau social ayant augmenté son nombre d’annonceurs de 14% à 8 millions, contre 7 millions en octobre 2020. 94% de ses revenus publicitaires totaux provenaient d’appareils mobiles, une dépendance quasi totale à la publicité sur les smartphones.

D’ailleurs, un format en HTML5 d’annonces est lancé dans le cloud sur Android. Avec ce nouveau format, Facebook peut désormais prendre en charge les démos interactives à partir du code natif d’un jeu, brouillant la frontière entre les jeux et les publicités.

En 2016, nous avions écrit ceci : “Facebook court après le gaming avec un certain succès, pour le gaming sur mobile, c’est plus compliqué, pas d’OS, pas de store, mais avec Messenger cela pourrait changer la donne ! Le géant a dominé le jeu social sur PC vers 2008 en gagnant avec un pic d’un quart de milliards de dollars par trimestre en prenant 30% sur les achats des jeux. La nature addictive et virale a aidé Facebook à accroître son nombre d’utilisateurs et d’engagements. Aujourd’hui, 15% du temps sur Facebook.com est encore consacré à jouer à des jeux, bien que les recettes de paiement ont baissé de 196 millions de dollars au dernier trimestre… Il ne faut pas oublier que Facebook possède une audience phénoménale, mais que pour l’instant les cartons d’usages des jeux sur mobile sont sur les stores !

Facebook lance donc les premiers jeux dans le cloud uniquement pour Android. Pour Apple, c’est plus compliqué depuis que l’Apple store à refusé plusieurs fois l’app Facebook Gaming. A priori, mettre des suites de jeux dans une app sur Apple est encore compliqué ! Ces règles exigent que chaque jeu soit soumis comme une application, avec les notes et les critiques des utilisateurs.

Le service de Facebook ne concurrencera pas les principaux fabricants de consoles et s’adresse aux utilisateurs occasionnels qui se connectent déjà quotidiennement sur sa plate-forme. Facebook a déclaré avoir vu jusqu’à présent environ 200 000 joueurs actifs par semaine au cours de sa phase de test qui a commencé en août. Le joueur moyen passe environ neuf minutes sur les jeux et Facebook cherche à augmenter ce temps passé. Bien que les jeux soient gratuits, les développeurs peuvent ajouter des achats et des publicités dans le jeu ? Facebook recevra 30% des revenus des jeux sur PC. Sur Android, Google prend 30% aux développeurs de jeux, Facebook ne prendra rien.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Apple S47

Suivre le meilleur sur Apple - les news de l’écosystème business, retail, telco, services, matériels, innovations et iOS d’Apple, les...