Publié le 7 mai 2024.
Par Christophe Romei

Apple va réinventer l’intelligence artificielle pour l”iPhone

Publié le 7 mai 2024.
Par Christophe Romei

Apple envisage d'intégrer une intelligence artificielle (IA) sur mesure dans ses iPhones, capable de s'adapter à chaque application grâce à un nouveau système breveté.  Ce système analysera l'activité de l'utilisateur pour optimiser son expérience, allant des jeux vidéo à des applications plus quotidiennes, avec une promesse forte sur la confidentialité et l'autonomie des données.

À l’horizon des prochaines années, l’intelligence artificielle (IA) promet de révolutionner l’usage des smartphones en transformant radicalement notre interaction avec les applications. En s’appuyant sur une compréhension approfondie du contexte personnel de chaque utilisateur — localisation, activités quotidiennes, préférences et même nuances de comportement — l’IA pourra anticiper les besoins et agir sans intervention humaine explicite. Cette capacité à intégrer et synthétiser des informations contextuelles en temps réel pourrait même remettre en question la pertinence des applications en tant qu’interfaces distinctes. L’IA deviendrait une couche omniprésente et invisible, une sorte de super-assistant personnel, capable de gérer nos tâches quotidiennes de manière proactive et intuitive, rendant les applications traditionnelles obsolètes ou, du moins, les reléguant à des rôles très spécialisés. Ce paradigme, centré sur l’IA, offrira une expérience utilisateur plus fluide, efficace et, surtout, personnalisée à l’extrême. C’est notamment ce que nous avons vu au MWC24 chez T-Mobile 🙂

Depuis près d’un an et demi, Tim Cook, PDG d’Apple, répond aux analystes de Wall Street préoccupés par l’absence d’une stratégie claire d’Apple en intelligence artificielle (IA). Récemment, Cook a révélé qu’Apple annoncerait bientôt des détails concrets sur ses plans en IA, soulignant que l’entreprise investit massivement dans l’IA générative, avec 100 milliards de dollars dépensés en recherche et développement sur cinq ans. Contrairement à ses rivaux comme Microsoft, Google et Meta, qui ont investi des sommes considérables dans les centres de données, Apple maintient ses dépenses en capital relativement basses, à un peu plus de 10 milliards de dollars pour 2023.

L’innovation au cœur du contexte

Apple a déposé un brevet pour un contrôleur d’IA qui se configure procéduralement en fonction de l’application utilisée. L’idée est de dépasser les limites des algorithmes IA préétablis, en permettant au système d’évaluer le contexte d’utilisation en temps réel. Par exemple, dans une application de jeu d’échecs, l’IA pourrait suivre les mouvements sur l’échiquier et ajuster ses stratégies en fonction des performances du joueur.

Le système proposé par Apple fonctionne en surveillant les “informations d’état” liées à chaque application. Cela comprend l’activité de l’utilisateur et la fonctionnalité spécifique de l’app en cours d’utilisation. À partir de ces données, le système sélectionne et applique l’algorithme le plus adéquat parmi une collection stockée localement sur l’appareil. Ce processus promet une expérience utilisateur hautement personnalisée et efficace, sans nécessiter de communication constante avec des serveurs externes. Lors de la keynote ce soir nous verrons si Apple préparer une IA générative via la puce M4 attendue.

Un engagement en matière de confidentialité et d’autonomie

Au-delà de l’amélioration de l’expérience utilisateur, Apple entend renforcer la confidentialité et l’autonomie des données. Tim Cook a récemment affirmé que les investissements d’Apple en IA, combinés à leurs avancées en matière de matériel, logiciels, puces et confidentialité, les distinguent nettement dans cette nouvelle ère technologique. Le système permettra de traiter les données directement sur les appareils, éliminant ainsi les risques liés au transfert de données.

Vers une nouvelle ère de smartphones intelligents

Selon Ido Caspi, analyste chez Global X ETFs, l’IA générative pourrait être le moteur d’une nouvelle révolution des iPhones, comparable à l’introduction de la 5G en 2021. Apple, déjà leader sur le marché des smartphones, se positionne ainsi pour dominer l’IA de périphérie, une niche encore peu exploitée mais prometteuse. En plus, la réputation solide d’Apple en matière de confidentialité pourrait convaincre les utilisateurs de préférer ses solutions intégrées d’IA à celles de tiers, surtout si ces dernières impliquent des abonnements.

Apple ne se contente pas de suivre le mouvement en matière d’intelligence artificielle; elle cherche à le redéfinir. En plaçant la confidentialité et l’autonomie des données au cœur de ses innovations, Apple ne se distingue pas seulement de ses concurrents, elle prépare le terrain pour une nouvelle génération de technologies intégrées. L’intégration d’une IA adaptative et respectueuse de la vie privée pourrait bien être le prochain grand coup d’Apple, transformant ainsi profondément notre interaction quotidienne avec la technologie.

Lire aussi
Business

l’Apple M4 se concentre sur l’IA

Apple a introduit la puce M4, une avancée majeure pour l'iPad Pro, avec une gravure en 3 nanomètres offrant une efficacité énergétique...