Publié le 26 janvier 2024, modifié le 28 janvier 2024.
Par La Rédaction
App

Apple & DMA : une nouvelle ère pour les développeurs et utilisateurs iOS en europe

Publié le 26 janvier 2024, modifié le 28 janvier 2024.
Par La Rédaction

Apple s'adapte au Digital Markets Act (DMA) européen avec des changements majeurs pour iOS, Safari et l'App Store. Les développeurs bénéficieront de plus de 600 nouvelles API, des options de paiement et de distribution d'applications alternatives, et d'une plus grande flexibilité dans le choix des moteurs de navigateur. Malgré l'introduction de nouvelles protections, des risques subsistent, notamment en matière de sécurité et de confidentialité.

Apple a annoncé des modifications importantes pour se conformer à la loi sur les marchés numériques (DMA) de l’Union européenne. Ces changements affectent les applications iOS, Safari et l’App Store. Ces mesures visent à offrir une expérience sûre et sécurisée aux utilisateurs de l’UE, tout en respectant les exigences de la DMA. Cependant, elles introduisent aussi de nouveaux risques potentiels, tels que les logiciels malveillants, la fraude, les contenus illicites et les menaces pour la confidentialité et la sécurité. Pour contrer ces risques, Apple met en place des protections supplémentaires, comme la notarisation pour les applications iOS, l’autorisation pour les développeurs de marketplace, et des informations sur les paiements alternatifs.

Les développeurs peuvent se renseigner sur ces changements sur la page d’assistance d’Apple Developer et tester les nouvelles fonctionnalités dans la version bêta d’iOS 17.4. Ces nouvelles capacités seront disponibles dans les 27 pays de l’UE à partir de mars 2024.

Un vent de changement souffle sur l’app store

Apple a annoncé plusieurs changements sur l’App Store destinés aux développeurs ayant des applications dans l’Union européenne. Ces modifications concernent les applications fonctionnant sur les systèmes d’exploitation d’Apple, notamment iOS, iPadOS, macOS, watchOS et tvOS. En outre, de nouvelles informations seront fournies aux utilisateurs de l’UE, les sensibilisant aux risques liés à l’utilisation d’options alternatives au système de traitement des paiements sécurisé de l’App Store.

  • Des nouvelles avenues pour les développeurs : plus de 600 API flambant neuves, des analytics étendus, et des options de paiement d’applications alternatives.
  • Une sécurité renforcée, mais pas infaillible : Malgré l’ajout de protections comme la notarisation des apps iOS, le spectre des risques, tel un fantôme dans une machine, plane toujours.

Les développeurs aux commandes

Phil Schiller, une figure emblématique chez Apple, le souligne avec une pointe de résignation : “Nous nous conformons au DMA, mais attention, les changements introduisent de nouveaux risques pour les utilisateurs.” À partir de la version bêta iOS 17.4, les développeurs peuvent tester ces nouvelles fonctionnalités. Voici ce qui les attend :

  • Distribution alternative : Vous voulez sortir des sentiers battus de l’App Store ? C’est désormais possible.
  • Navigateurs diversifiés : Safari n’est plus le seul roi de la jungle. Les développeurs peuvent opter pour d’autres moteurs de navigateur.
  • NFC et paiements sans contact : En Europe, les développeurs peuvent intégrer la technologie NFC dans leurs applications bancaires et de portefeuille.

Safari et l’App Store en mode adaptation

Safari s’adapte également, avec une option permettant aux utilisateurs de choisir un navigateur par défaut, une nouveauté qui risque de surprendre plus d’un adepte d’Apple. Les utilisateurs devront naviguer dans un univers un peu plus complexe, avec des applications potentiellement moins sécurisées hors de l’écosystème d’Apple. Pour l’App Store, les changements sont également de taille :

  • Paiements et transactions : Des options plus diversifiées pour le traitement des paiements.
  • Termes commerciaux révisés : Apple propose de nouvelles conditions commerciales pour les développeurs européens, avec des structures de frais ajustées.
  • L’impact sur l’expérience utilisateur et la sécurité : Apple, dans sa quête incessante de protection de la vie privée et de la sécurité, se trouve dans une position délicate. Analyse

On trouve que ces changements chez Apple, bien que nécessaires pour se conformer au DMA, introduisent une ère d’incertitudes et de défis. La flexibilité accrue pour les développeurs est un vent frais dans l’écosystème iOS, mais elle souffle également un nuage de risques potentiels en matière de sécurité et de confidentialité. Apple fait de son mieux pour équilibrer innovation et protection, mais le chemin semble semé d’embûches. Cette évolution marque un tournant significatif dans la relation entre régulateurs, entreprises technologiques et utilisateurs, illustrant parfaitement le dilemme entre ouverture et sécurité.

Lire aussi