Publié le 19 octobre 2022, modifié le 20 octobre 2022.
Par La Rédaction

95 % de la population mondiale vit désormais dans des zones de haut débit mobile

Publié le 19 octobre 2022, modifié le 20 octobre 2022.
Par La Rédaction

3,2 milliards de personnes n'utilisent pas encore l'internet mobile bien qu'elles vivent dans des zones de haut débit mobiles.

S’assurer que les gens sont capables d’utiliser l’Internet mobile, plutôt que de se concentrer uniquement sur la couverture du réseau, est la clé pour favoriser l’inclusion numérique de 3,2 milliards de personnes dans le monde, selon les statistiques publiées aujourd’hui par la GSMA. L’état de la connectivité Internet mobile montre que 95 % de la population mondiale vit désormais dans des zones desservies par la connectivité haut débit mobile, et que grâce à cette empreinte de couverture, 55 % de la population mondiale est désormais connectée à l’Internet mobile. Assurer la couverture des 5 % restants (le « déficit de couverture ») reste un défi important. Cependant, le plus gros problème concerne les 3,2 milliards de personnes, soit 40 % de la population mondiale, qui sont couverts par un réseau mobile à large bande, mais qui se heurtent à des obstacles qui les empêchent de se connecter (le “fossé d’utilisation”). Ceux-ci incluent :

  • Le coût du smartphone
  • Un manque de littératie et de compétences numériques
  • Abordabilité (en particulier l’abordabilité du device)
  • Accès aux contenus et services pertinents
  • Problèmes de sûreté et de sécurité et accès
  • Les impacts de ces défis ont des conséquences considérables, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRITI) où le mobile est la principale – et dans de nombreux cas la seule forme d’accès à Internet

94 % de la population mondiale “non connectée” qui est la plus susceptible d’être pauvre, vivant dans des zones rurales et des femmes, vit dans les PRITI. Le manque d’accès à Internet les empêche de jouer un rôle actif dans un monde de plus en plus en ligne, ce qui les rend moins aptes à faire face aux perturbations économiques et sociales persistantes causées par la pandémie de Covid-19, le changement climatique, la hausse des prix de l’énergie et le coût de la crise de vie.

Quelques chiffres

  • L’utilisation de l’internet mobile continue de croître et favorise l’inclusion numérique. Fin 2021, 4,3 milliards de personnes utilisaient l’internet mobile, soit 55 % de la population mondiale, contre 43 % en 2017.
  • Près de 300 millions de personnes se sont connectées l’année dernière. La plupart des personnes qui ont commencé à utiliser l’internet mobile en 2021 provenaient des PRITI où vivent 94 % de la population non connectée. En conséquence, pour la première fois, la moitié de la population des PRITI utilise désormais l’internet mobile.
  • À l’échelle mondiale, l’écart de couverture s’est considérablement réduit au cours des 7 dernières années. Le pourcentage de personnes hors de portée des réseaux haut débit mobiles est passé de 19 % en 2015 à 5 % fin 2021. Cependant, il n’y a pas de place pour l’autosatisfaction : 400 millions de personnes dans le monde ne vivent toujours pas dans une zone couverte par un réseau mobile réseau haut débit, et les progrès ont ralenti depuis 2018.

Le rapport de la GSMA conclut qu’un effort collectif important est nécessaire pour combler la fracture numérique. Cela nécessite une action éclairée et ciblée de la part de toutes les parties prenantes, y compris les opérateurs de téléphonie mobile, les décideurs, les partenaires internationaux et le secteur privé au sens large, pour répondre aux besoins des personnes non connectées et aux obstacles auxquels elles sont confrontées pour accéder à Internet et l’utiliser.

Lire aussi
Business

Starting MWC 2024

Ne manquez pas notre analyse approfondie des dernières innovations dans l'industrie du mobile ! Notre dernière newsletter explore des sujets...