Publié le 17 juin 2011, modifié le 6 novembre 2014.
Par La Rédaction

Zoom sur le Samsung Galaxy S2 By StarDust

Publié le 17 juin 2011, modifié le 6 novembre 2014.
Par La Rédaction

Après un premier opus avec le Galaxy S et sa réussite mondiale, une annonce en fanfare lors du dernier Mobile World Congress, Samsung nous lance enfin la nouvelle version de son smartphone champion : le Galaxy S2 embarquant Android 2.3. On ne change pas une équipe qui gagne dit le dicton, et le S2 en est l’exemple même. D’un point de vue extérieur, il est juste un peu plus grand, avec un écran de 4,3 pouces (4,27 exactement). Et à l’intérieur, c’est une vraie bête de course. Les benchmarks le disent tous, le classant même parfois devant des tablettes Honeycomb. 

Apparence / Description

Mise à part sa grandeur (écran 4,27’’ et dimensions de 125.3 x 66.1 x 8.49mm), le Galaxy S2 ne se différencie guère, avec toujours une forme rectangulaire assez stricte, aux coins arrondis, et un bouton central « Home » (comme pour l'iPhone) … C’est lorsqu’on le prend en main qu’il nous donne une impression de légèreté, assez surprenante, et d’élégance (seulement 116g pour sa taille, et d’épaisseur 8,49mm). Sa finition quasi-parfaite ainsi que son revêtement arrière (capos) en « nid d’abeille » (bonne prise en main), révèle le côté précieux du smartphone. Le MUST aurait été d’avoir une une coque entièrement métallique, ce qui donne un côté encore plus précieux, comme la concurrence sait en proposer.

Concernant ses caractéristiques, ce « bijou » parvient à se différencier de ses prédécesseurs et de ses concurrents en arborant un écran tactile plus grand (4,27 pouces) allié à la technologie « Super AMOLED Plus » et une résolution d’écran de 480 x 800. Cela lui confère une qualité d’image optimale et un résultat ultra-lumineux, ultra brillant, au contraste inégalé (16 millions de couleurs). Parfois peut-être un peu « too much » ?…

TouchWiz 4.0, la surcouche de Samsung, ressemble beaucoup à HTC Sense, dans le sens où Samsung a vraiment cherché à optimiser au maximum son interface. Après, c’est surtout une question de design avec notamment son côté assez proche de l’interface iPhone, on aime ou pas, mais en tout cas elle ne laisse pas indifférent. Enfin, le traitement Gorilla Glass de l’écran révèle le côté résistant du smartphone et évite les rayures. Dommage, il n’y a pas encore de remède contre les traces de doigts (visibles uniquement lorsque le téléphone est éteint ou en veille).

Au niveau de la connectique, on retrouve un port MHL (micro USB + micro HDMI) et un port micro SD. À noter que contrairement aux récents smartphones testés, le port microSD du Galaxy S2 nécessite d’enlever la batterie pour y accéder. Dommage !



Performances

 Globalement, l’expérience utilisateur se révèle très agréable : aucun ralentissement n’est à noter, que ce soit dans l’utilisation courante du téléphone, ou dans les derniers jeux gourmands en ressources, ou encore dans du GPS (A-GPS). De plus, le Galaxy S2 intègre la technologie SWYPE, un accéléromètre, un gyroscope, un détecteur de lumière, une boussole numérique, ou encore un détecteur de proximité. C’est en combinant légèreté, solidité, fluidité, rapidité de connexion et tant d’autres caractéristiques que le Galaxy S deuxième génération semble faire l’unanimité en termes d’utilisation. 

Zoom sur ses spécificités 

– Avec son processeur Dual-Core de 1,2 GHz, ses 1 Go de RAM, et sa connectivité 3G+ (HSPA+ 21Mbps), le Galaxy S 2 offre une navigation internet et une gestion multitâche très avancée, ce qui fait du Galaxy S2 l’un des smartphones les plus rapides et les plus fluides du moment.
– La connectivité HSPA+ augmente les vitesses de téléchargement du téléphone mobile tandis que le Bluetooth 3.0 Stéréo réduit la durée de transfert des données. Le Galaxy S 2 est équipé du WiFi (b/g/n). Il peut également embarquer la technologie NFC (Near Field Communication), pour répondre à l’émergence de nouveaux usages et services tels que le paiement avec son mobile.
– Avec 16Go de mémoire interne, il est possible de stocker un grand nombre de données (photos, vidéos, musique, documents…).
– La gestion de l’énergie est optimisée, on tient plus d’un jour sans faire attention à la batterie (batterie de 1650mAh).
– Le Galaxy S2 embarque également un appareil photo de 8 Méga pixels avec autofocus et flash, mettant en valeur des couleurs très (trop ?) chaleureuses, un Zoom x4, ainsi qu’un Full HD 1080p pour l’enregistrement et la lecture des vidéos. A noter la présence d'une caméra frontale (VGA) pour la visio.

Applications Samsung livrées avec le smartphone 

– Reader Hub = Application de lecture d’ebooks, regroupement de magazines, de livres…
– Social Hub = Application de centralisation des réseaux sociaux, regroupe tous les messages et actualités.
– Kies air = Permet de synchroniser le téléphone sans passer par une connexion physique avec un ordinateur.
– Mémo vocal.
– Tache = Todo list.
– Editeur de photos.
– Editeur de vidéos.
– Samsung Apps = Market alternatif de Samsung.
– Memo.
– Suite Polaris Office.
– Actu Météo.
– AllShare = Diffusion du contenu multimedia avec le DLNA (Digital Living Network Alliance).
– Applications Google : Gmail, Android Market, Map, Navigation, Adresses, Latitude, Talk, Youtube, …

On aime / On n’aime pas

Difficile de reprocher quelque chose au dernier « bébé » de Samsung. En effet, le Galaxy S2 peut réellement être considéré comme le meilleur smart phone, haut de gamme, du moment. La sortie de l’iPhone 5 ayant été retardée, le Galaxy S2 n’a finalement pas de réel adversaire (pour le moment !)…

Question utilisation / manipulation, on ne trouve pas grand-chose à redire. Autant son poids que sa taille et sa résolution d’écran impressionnent dès la prise en main. Peut-être les « petites mains », les femmes notamment, trouveront ce bijou légèrement trop grand à leur goût. Ensuite, concernant ses caractéristiques et ses performances, le Samsung Galaxy S 2e génération peut réellement être fier de lui ; on l’adore !
– On aime :
• Sa fluidité
• Son poids plume
• Son écran

Les gestures 

Samsung a innové dans son interface utilisateur en y incluant une nouvelle forme de contrôle. On peut maintenant par exemple activer la reconnaissance vocale en tapant deux fois le haut de l’écran. Pratique quand on considère qu’on n’a pas forcément toute son attention sur le téléphone quand on utilise les commandes vocales. Une autre gesture permet, en retournant le téléphone quand il sonne, de le passer en silencieux. Au total, 4 gestures pour un contrôle plus varié et plus simple (une fois assimilés) de son Galaxy S2.

On n’aime pas 

• Le câble MHL pour une sortie HDMI vendu 24,90€ séparément.
• La version européenne amputée de la fonction NFC

Lire aussi