Publié le 27 octobre 2021, modifié le 27 octobre 2021.
Par La Rédaction
App

Une application mobile qui sert de consultation virtuelle pour lutter contre la depression

Publié le 27 octobre 2021, modifié le 27 octobre 2021.
Par La Rédaction
Création : servicesmobiles

Création : servicesmobiles

L'Organisation mondiale de la santé estime que 5 % de la population mondiale (environ 280 millions de personnes) souffrent de dépression. La dépression est fortement associée aux idées et aux tentatives de suicide, le suicide faisant plus de 700 000 morts chaque année !

Le monde des applications sur vos smartphones a toujours été très diversifié et permet des usages très précis pour différents secteurs, c’est le cas de la santé ! La taille du marché mondial des applications de santé était évaluée à 40,05 milliards USD en 2020 et devrait croître à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 17,7 % de 2021 à 2028. La promotion croissante des applications de santé en raison de leurs avantages dans l’amélioration du mode de vie des patients et des résultats des traitements est le facteur clé du marché. De plus, l’utilisation de ces applications peut faciliter une meilleure expérience et un meilleur engagement des patients, ce qui augmente encore leur adoption. Ainsi, l’adoption croissante et le nombre de diverses applications de santé mobiles pour la surveillance à distance stimulent la croissance du marché.

Ces applications sont aussi utiles pour aider les médecins à prendre des décisions cliniques et aident également les pharmaciens et autres professionnels de la santé à recommander des médicaments, ce qui a accru leur adoption dans la communauté des soins de santé.

La dépression

La dépression est en passe de devenir la principale cause d’invalidité dans le monde, et la première ligne des professionnels qui prescrivent des traitements de la dépression majeure sont les médecins de famille et les internes. L’un des défis du dépistage de la dépression, en particulier dans les soins primaires, sont que les professionnels ne savent pas toujours quoi faire ensuite. D’autant que les articles scientifiques et les directives cliniques évoluent constamment, il est difficile de rester à jour. Traiter la dépression majeure dans un cadre de soins primaires, en particulier chez un patient souffrant de comorbidités, est un défi, reconnaissent les médecins !

Une application connue sous le nom de Columbia Psychiatry Pathways a été conçue pour aider les cliniciens à traiter la dépression plus efficacement. Cette application combine l’expertise mondiale de Columbia Psychiatry avec une technologie d’aide à la décision de nouvelle génération d’avoMD pour mettre les dernières connaissances scientifiques entre les mains des professionnels de la santé, servant de manuel interactif pour traiter la dépression rapidement et efficacement.

L’app (plate-forme) d’aide à la décision clinique, développée par les Docteurs Shah and Mann, en collaboration avec avoMD, est destinée à être utilisé par les psychiatres, les médecins de soins primaires, les infirmières praticiennes, les assistants médicaux, les étudiants en médecine, les résidents et les stagiaires en ambulatoire lorsqu’ils traitent des patients souffrant de dépression majeure. L’algorithme se concentre sur des ajustements médicamenteux plus rapides en mettant l’accent sur les sept antidépresseurs génériques les mieux tolérés. Il mesure la gravité des symptômes à l’aide de calculatrices intégrées basées sur l’échelle de dépression de Columbia et comprend des dépistages du trouble bipolaire et du risque de suicide. Dans une revue sur les stratégies de prévention du suicide, les chercheurs de Columbia ont découvert que la formation des médecins de soins primaires à la reconnaissance de la dépression et au traitement médicamenteux prévient le suicide, réduisant souvent de moitié le risque.

L’application permet

  • D’avoir les dernières recherches des experts sur le sujet – Conçu et régulièrement mis à jour par le département de psychiatrie de Columbia, classé n° 3 dans le financement du NIH et dans le top 5 des hôpitaux psychiatriques américains par US News.
  • Avoir des recommandations – Comprend une présentation des recommandations, la gestion des effets secondaires courants et les 7 médicaments essentiels que vous devez connaître pour traiter efficacement la dépression en ambulatoire.
  • Gagner du temps – Offrir une précision de diagnostic supérieure à celle des autres outils de référence.
  • Sur mesure pour les professionnels de santé – Destiné à une utilisation ambulatoire par les psychiatres, les médecins de soins primaires, les infirmières praticiennes, les assistants médicaux, les étudiants en médecine, les résidents et les stagiaires lorsqu’ils traitent des patients souffrant de dépression.

En France

Chaque année, on compte en France 200 000 tentatives de suicide et 10 500 décès par suicide, soit près de trois fois plus que par accidents de la circulation. (Chiffres 2018)

L’application gratuite StopBlues, développée par des chercheurs de l’Inserm, permet de prévenir la dépression en offrant une panoplie d’informations et d’outils pour lutter contre la dépression. Des vidéos informent sur le blues, le mal être et la souffrance, leurs signes, leurs causes, les solutions et les aides et actions possibles. StopBlues est financé entièrement sur des fonds publics et n’a aucun lien avec des industriels de la santé et du médicament. Elle est développée par une équipe de recherche de l’INSERM en collaboration avec des professionnels de santé et des personnes comme vous qui ont accepté de partager leur expérience.

Lire aussi