Publié le 9 juillet 2013, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

Un opérateur mobile prend la main sur Shazam, bonne nouvelle ?

Publié le 9 juillet 2013, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

La course pour les applications mobiles innovantes se poursuit, alors que les investisseurs tentent d'identifier la prochaine killer app, les géants du mobile tentent de construire leurs plates-formes de contenu, en particulier les opérateurs. Voici donc une initiative intéressante du magnat des télécoms Carlos Slim, qui détient Telmex et America Movil qui injecte 40 millions de dollars dans Shazam. Bonne nouvelles ou pas ?

[La naissance de Shazam en 2007 sur le stand de Nokia au MWC, voir la vidéo que de chemin parcouru, pour atteindre 350 millions de personnes à travers le monde qui utilisent l'application]


Shazam
qui a maintenant amassé un total de 72 millions de dollars depuis 2009, a déclaré qu'il utiliserait une partie du financement pour accélérer sur le marché de la TV. Au printemps dernier, Shazam a ajouté la fonctionnalité sur iOS la possibilité d'identifier à travers des tags des spectacles,des spots TV…. afin d'accéder au contenu connexe. Ils ont depuis étendu à Android et Windows 8 pour travailler avec la programmation sur plus de 160 chaînes de télévision américaines.

Shazam avait besoin d'enfoncer le clous et d'avoir du cash pour que dans les 18 mois, l'offre TV devienne phare et rentable… Shazam ne fait pas de profit même si le service est un carton d'usage grace notamment au lancement de l'app store, Shazam faisat parti des 500 applications du départ, résultat à la fin de Septembre 2008, les applications iPhone de Shazam ont été téléchargé 1,5 million de fois et son public avait grimpé à 20 millions de personnes. Entre Octobre 2008 et Octobre 2009 Shazam a ajouté encore 30 millions d'auditeurs.

Les revenus ont atteint  21,8 millions de livres en 2012 une hausse de près de 40 % par rapport à l'année précédente, avec des pertes avant impôts de 3 millions de livres. Grâce à tous ses utilisateurs, on pourrait penser que ce serait le point d'entrée ultime pour les annonceurs. Mais le consommateur a simplement vu Shazam comme un utilitaire [à reconnaître de la musique, même si les ventes de biens numériques sont désormais plus de 300 millions de dollars par an grâce à des partenaires affiliés comme iTunes, un chiffre qui double chaque année]. Ils ne veulent rien d'autre et vous ?

 

Lire aussi