Publié le 10 janvier 2024, modifié le 23 mars 2024.
Par La Rédaction

Rabbit R1 et son OS : une révolution dans l’intelligence artificielle mobile ?

Publié le 10 janvier 2024, modifié le 23 mars 2024.
Par La Rédaction

Rabbit, une entreprise innovante, a récemment dévoilé le Rabbit r1, un dispositif autonome fonctionnant sous Rabbit OS, capable de gérer des applications sur votre téléphone. Avec son LAM (Large Action Model) révolutionnaire, le r1 promet d'interagir efficacement avec diverses applications. Présenté au CES 2024, ce petit appareil à l'allure rétro pourrait bien changer notre interaction avec la technologie mobile.

À l’aube de la troisième décennie du 21e siècle, l’industrie technologique s’engage dans une quête audacieuse pour transcender le smartphone. Jadis révolutionnaire, le smartphone commence à montrer ses limites, laissant un espace pour des innovations disruptives. Des startups du monde entier rivalisent d’ingéniosité pour redéfinir notre expérience de la communication et de l’interaction digitale. Par exemple, les lunettes AR, comme celles développées par la startup californienne NeuralView, projettent des informations directement dans le champ de vision de l’utilisateur, permettant une interaction mains-libres et une expérience immersive.

Les interfaces neuronales directes (IND) représentent une avancée spectaculaire. Des entreprises comme NeuroLink se concentrent sur le développement de dispositifs capables de lire les signaux neuronaux et de permettre une interaction par la pensée. L’engouement pour les chatbots LLM durant l’année passée a révélé que miser sur des interactions en langage naturel est la stratégie gagnante. Néanmoins, le talon d’Achille de ces assistants virtuels réside dans leur capacité à concrétiser les actions. Prenons un exemple : si vous utilisez ChatGPT avec un plugin Expedia pour planifier un voyage, il pourra vous proposer diverses options, mais hélas, il ne pourra pas assister entièrement dans le processus de réservation de A à Z. Ces systèmes d’IA, conçus par des startups innovantes comme AICompanionTech, offrent une expérience utilisateur personnalisée. Capables d’apprendre et de s’adapter aux préférences de l’utilisateur, ils proposent des interactions conversationnelles naturelles, un soutien émotionnel et même des conseils personnalisés. Ces IA ne se limitent pas à un appareil, mais sont intégrées dans un écosystème d’appareils connectés, offrant une présence constante et un support. C’est le cas de Rabbit r1, un lapin pas comme les autres 🙂

Dans un monde où la technologie évolue plus vite qu’un lapin ne court, Rabbit nous offre une surprise nommée Rabbit r1. Ce petit bijou, fonctionnant sous Rabbit OS, ne se contente pas de s’asseoir dans un coin de votre smartphone. Non, il prend les rênes ! Contrôler des applications, jongler avec des processus, tout cela à votre commandement. Comme un magicien sortant un lapin de son chapeau lors du CES 2024, Rabbit a révélé non seulement son premier appareil, mais aussi un tout nouveau concept : le LAM, ou Large Action Model. et a été acquise par Baidu. rabbit a levé $30m de financement à ce jour auprès d’investisseurs, notamment Khosla Ventures, Synergis Capital et KAKAO Investment.

Imaginez un monde où demander à votre appareil de jouer une chanson sur Spotify serait aussi simple que de dire “abracadabra”. Voilà l’idée derrière le LAM de Rabbit. Formé pour interagir avec toutes sortes d’interfaces, ce modèle a pour mission de comprendre et d’exécuter les tâches comme vous le feriez. Rabbit nous assure que son LAM reconnaît “tous les environnements mobiles et de bureau”, ce qui n’est pas rien ! Ce LAM n’est pas un simple moteur d’IA basique, mais un véritable cerveau électronique, capable de manœuvrer à travers diverses API et logiciels.

Le Rabbit r1 : plus qu’un gadget mignon

Venons-en au héros de notre histoire : le Rabbit r1. Ce petit compagnon carré, conçu en collaboration avec Teenage Design Engineering, arbore fièrement un écran de 2,88 pouces, un bouton push-to-talk, une molette de navigation et une caméra rotative à 360 degrés. Inspiré du Tamagotchi et revêtu d’un orange lumineux, le r1 est à la fois un hommage au passé et une porte ouverte sur l’avenir de l’IA. À l’intérieur, une puce MediaTek Helio P35, 4 Go de RAM et 128 Go de stockage. Le tout, pour un prix plutôt séduisant de 199 dollars.

Sécurité et accessibilité : les promesses de Rabbit

Rabbit OS, c’est un peu comme confier son téléphone déverrouillé à un ami de confiance. Il exécute les tâches pour vous, sans jamais stocker vos informations d’identité ou mots de passe. Pas de comptes proxy ni d’abonnements supplémentaires nécessaires. L’accès se fait via le portail web “rabbit hole”, où vous choisissez les applications avec lesquelles Rabbit OS peut interagir. Le Rabbit r1 et son OS représentent une avancée audacieuse dans le monde de l’IA mobile. En alliant praticité et innovation, Rabbit pourrait bien redéfinir notre interaction quotidienne avec la technologie. Reste à voir si les promesses seront tenues, mais une chose est sûre : Rabbit a piqué notre curiosité. À suivre de près, surtout pour les amateurs de gadgets à la fois utiles et charmants.

Son fondateur suggère que les assistants vocaux ne peuvent pas naviguer efficacement dans d’autres applications, ce qui constitue l’une des principales lacunes de Siri et d’Alexa. C’est là que le LAM entre en jeu. Le LAM de Rabbit souhaite être plus efficace pour la reconnaissance des intentions et l’interaction avec les interfaces des applications.

Lire aussi