Publié le 15 janvier 2020, modifié le 21 janvier 2020.
Par La Rédaction

Paiement Mobile : Lydia annonce une levée de fonds menée par Tencent

Publié le 15 janvier 2020, modifié le 21 janvier 2020.
Par La Rédaction

L'un des leaders français du paiement mobile,(aujourd’hui ce sont 25% des Français âgés de 18 à 30 ans qui ont un compte Lydia)

Lancée en 2013, c’est l’un des leaders français du paiement mobile (aujourd’hui, ce sont 25% des Français âgés de 18 à 30 ans qui ont un compte Lydia) qui vient de réaliser un nouveau tour de table, de 40 millions d’euros, mené par le conglomérat technologique chinois Tencent. Les actionnaires historiques Open CNP par CNP Assurances, XAnge et New Alpha ont aussi participé à l’opération et continuent de soutenir la vision et l’équipe. La start-up prévoit d’utiliser ces fonds pour déployer son modèle de plate-forme à grande échelle à travers l’Europe.

Forte d’une base d’utilisateurs de 3 millions de personnes, l’entreprise a récemment étendu son offre pour proposer une large gamme de services financiers au sein d’une interface mobile unique. Les utilisateurs français de l’application peuvent notamment s’y procurer, des comptes personnels ou partagés, des cartes de paiement, des prêts, des assurances ou des cartes cadeau. Certains produits sont créés par l’entreprise, d’autres par des partenaires et distribués par Lydia mais tous bénéficient de l’expérience utilisateur simple et temps réel qui a fait la renommée de l’entreprise.

“Nous soutenons la vision d’une évolution cashless de l’Europe portée par Lydia depuis sa création. L’entreprise dispose d’une base d’utilisateurs très active et a prouvé sa solide capacité d’exécution. Nous sommes confiants sur sa capacité à saisir les opportunités actuelles du marché pour devenir un leader européen des services financiers sur mobile.” Ma Danying, Investment Director de Tencent

La Chine est le leader mondiale du paiement mobile, et donc nous ne sommes pas surpris de la prise de participation de Tencent dans Lydia. D’autant que les marques chinoises vont avoir besoin de relai en Europe pour proposer toujours plus de services.

Plus de services

Grâce aux applications comme Alipay (Alibaba) et WeChat Pay (Tencent), des centaines de millions de Chinois ont un accès rapide et facile aux services financiers. Ces offres deviennent de plus en plus sophistiquées : pour la première fois, les messieurs et madame tout le monde chinois auront également accès à des conseils financiers. Le service sera disponible grâce à un partenariat entre Ant Financial, qui exploite Alipay, et le géant Américain des fonds de 5,9 billions de dollars Vanguard. La co-entreprise est la première à obtenir l’approbation de la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières (CSRC) pour fournir des services consultatifs professionnels.

Le système automatisé sera géré par Ant, qui fournit la plateforme et les opérations de gestion des fonds de back-office. Basée à Valley Forge, en Pennsylvanie, Vanguard propose une stratégie d’investissement, d’allocation d’actifs, des conseils et une sélection de produits. Vanguard ne fournira pas les fonds d’investissement car il n’est pas autorisé à le faire. Les sociétés n’ont pas révélé quelle entreprise chinoise fournirait les fonds, ni exactement quel type d’investissement sera disponible.

L’avenir de la finance de ce type ce calque de plus en plus sur des plateformes comme Alipay, qui ont démocratisé des services qui n’étaient auparavant que pour 1% de la population riche. Maintenant l’application propose plus de 100 services, de l’accueil à l’investissement dans des fonds communs de placement. Des millions d’investisseurs chinois n’ont pas accès à des services professionnels de conseil en investissement. Ils vont réduire la complexité et abaisser considérablement le seuil permettant aux investisseurs individuels d’accéder à des conseils de gestion de patrimoine de haute qualité en Chine.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles China S15

Avoir un œil sur ce qui se passe en Asie est le but de cette veille Tech hebdomadaire orientée vers l'industrie mobile.