Publié le 3 mars 2020.
Par Morgan Fromentin

O2 veut devenir le premier opérateur britannique avec un bilan carbone nul

Publié le 3 mars 2020.
Par Morgan Fromentin
O2

O2CC

Comme n'importe quelle entreprise, les opérateurs télécom participent eux aussi à polluer la planète. Ils peuvent donc prendre des mesures pour réduire leur empreinte carbone. Aujourd'hui, l'opérateur britannique O2 se donne un gros objectif pour 2025.

L’opérateur O2 UK, de son nom légal Telefónica UK Limited, est l’un des principaux opérateurs de télécommunications du Royaume-Uni. Ce genre d’entreprise pollue, au même titre que n’importe quelle autre entreprise. Aujourd’hui, elle affiche son intention de devenir le premier opérateur mobile du pays avec une empreinte carbone nulle, d’ici 2025. Pour cela, elle s’est engagée à supprimer toutes ses émissions carbones propres et à faire diminuer de 30% toutes celles occasionnées par sa chaîne logistique.

O2 UK veut une entreprise zéro émission d’ici 2025

Actuellement, les réseaux de O2 utilisent déjà une fonction d’extinction intelligente, laquelle permet d’économiser d’énergie durant les périodes où la demande est plus faible. Plus de 400 millions de livres ont aussi déjà été investies dans les énergies renouvelables depuis 2008. Ce nouvel objectif de O2 UK est très louable. L’idée est de proposer à ses clients “un réseau mobile dans lequel les appels, les SMS et les data sont alimentés grâce à une énergie plus propre, plus verte”. Pour atteindre cet objectif du bilan carbone nul, il faudra notamment faire appel à des professionnels et des particuliers qui supportent l’énergie renouvelable. Et ce ne sera assurément pas une mince affaire. 02 travaillera aussi avec le groupe Telefónica pour intensifier les efforts des fournisseurs dans la réduction de leurs émissions.

De nombreux changements vont être opérés dans les années à venir

L’opérateur britannique s’est aussi engagé à promouvoir “le pouvoir du mobile, en allant bien au-delà de son propre secteur d’activité, en aidant d’autres domaines dans leurs recherches pour des solutions durables”. Cela passera notamment par une collaboration avec un programme intelligent de déploiement dans le pays, un programme qui vise à installer pas moins de 53 000 km de tuyaux de gaz et électricité d’ici la fin de cette année. Pour le PDG de O2, Mark Evans, l’opérateur souhaite “s’attaquer de manière active au problème du changement climatique et mettre sur pied un réseau plus vert pour [ses] clients.” Le patron l’assure, “tous les changements nécessaires pour avoir une entreprise zéro émission seront en place d’ici 2025”.

Lire aussi