Publié le 2 décembre 2020.
Par La Rédaction
App

Nouvelle app pour lutter contre le Covid-19 à Hong-Kong

Publié le 2 décembre 2020.
Par La Rédaction

Une stratégie autour des lieux, du QRCode et de la confiance des utilisateurs a été mis en place dans un nouveau dispositif avec au centre une application mobile pour protéger les habitants tout en protégeant la vie privée.

Le 16 novembre, le gouvernement de Hong Kong a commencé à exploiter une nouvelle application “LeaveHomeSafe” qui notifie la possibilité d’un contact avec une personne infectée par le Covid-19.

Mi-novembre, le nombre cumulé de personnes infectées à Hong Kong est d’environ 5 467, le nombre de décès est de 108, le nombre de personnes guéries est de 5 198 et le nombre de personnes nouvellement infectées est de 8. Il est intéressant de noter que l’application a été réalisée dans un département d’État nouvellement créé pour le développement d’applications des infections au sein du Bureau de l’innovation et de la technologie. Elle peut être téléchargée gratuitement et est compatible avec Android et iOS.

C’est facile à utiliser, il suffit de télécharger l’application et lorsque vous arrivez à destination, vous lisez le code QR de l’endroit. En quittant le lieu de visite, vous appuyez sur le bouton “Quitter” affiché à l’écran. Les codes QR concernent les bureaux gouvernementaux, les gymnases, les piscines, les bibliothèques, les marchés urbains (marché humide), les centres communautaires, les centres commerciaux, les logements sociaux, les hôpitaux, les cliniques, les bureaux de poste, les chantiers de construction, les restaurants, les bars, le karaoké, les clubs, les gymnases, les banques et autres entreprises publiques et privées qui ont accepté de soutenir ce système dans plus de 6 000 sites Les autorités locales ont cependant déclaré qu’elles souhaiteraient augmenter le nombre de sites participants.

Dans le même temps, il devrait être introduit dans 18 000 taxis, et il y a un autocollant en braille et un numéro sur la porte du taxi, qui peut être scanné.

Avec cette application, vous pouvez voir l’historique du comportement passé de l’endroit où vous êtes allé, et vous pouvez le faire correspondre avec les informations du gouvernement sur la personne infectée. S’il y a une personne infectée dans le lieu que vous avez visité, il y a donc une possibilité de contact étroit, un message vous sera envoyé recommandant d’aller à l’hôpital ou de vous faire tester pour voir si vous êtes atteint. Si un utilisateur est porteur du virus, le Centre de santé et de protection (CHP) enverra à la personne un mot de passe à usage unique. Après cela, lorsque vous appuyez sur le bouton “Signaler positif confirmé ou positif préliminaire”, des données telles que l’historique des actions seront envoyées au CHP, et le gouvernement l’étendra pour enquêter sur les contacts étroits potentiels.

Les gouvernements du monde entier exploitent des applications pour le nouveau type de pneumonie, mais la réalité est que peu de gens la téléchargent en se disant : “Je pense que le gouvernement gardera une trace de l’historique des comportements.” Ce qui s’est passé en France avec l’application stopcovid qui a été refondue dans une application “tousanticovid” avec notamment l’attestation avec codes QR.

Le gouvernement de Hong Kong n’utilise pas les informations de localisation des smartphones ou d’autres informations personnelles stockées dans les smartphones. Les enregistrements sont chiffrés et stockés uniquement sur le téléphone mobile personnel de l’utilisateur, et non sur les systèmes gouvernementaux ou autres. Il cherche seulement à dissiper les inquiétudes du public, expliquant que son historique de comportement sera automatiquement supprimé après 31 jours.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S51

Voici notre veille Tech qui couvre les grandes marques, les paiements, la publicité, les smartphones, les applications, la réalité augmentée,...