Publié le 12 janvier 2017, modifié le 12 janvier 2017.
Par La Rédaction

L’industrie du mobile est désormais soumise à la loi de la jungle

Publié le 12 janvier 2017, modifié le 12 janvier 2017.
Par La Rédaction

Alors que l’iPhone fête ses dix ans, l’industrie du mobile est désormais soumise à la loi de la jungle. L

En huit années d’analyse des tendances de consommation mobile, les analystes de Flurry n’ont pu qu’observer une croissance phénoménale. Pendant l’année 2016, qui était aussi le dixième anniversaire des applications mobiles, celles-ci ont encore réussi à glaner 365 jours de croissance.

Le mobile atteint une masse critique : 11% de croissance

Au cours de cette dernière année, l’empreinte de Flurry a progressé pour collecter et analyser les données de plus de 940 000 applications depuis 2,1 milliards d’appareils mobiles soit 3,2 billions de sessions. L’utilisation est définie par les “sessions”, fait pour un utilisateur d’ouvrir une application, et le temps passé. L’utilisation globale des applications a progressé de 11% par rapport à l’année dernière et le temps passé sur les applications augmente de 69%. Lors des précédentes analyses toutes les catégories d’application progressaient de concert. Sur ce point, cette année est très différente. En effet, après avoir fait passer au second plan le web et la télévision, les applications mobiles commencent désormais à se cannibaliser, l’augmentation du nombre de sessions et du temps passé sur une catégorie d’application se fait au détriment des autres. Alors que les applications de Messagerie et les Médias Sociaux progressent de 44%, la catégorie Personnalisation perd 46% d’utilisateurs. Ce rejet peut être attribué à la diminution de l’intérêt des utilisateurs pour cette catégorie de produits.

Plus de temps passé sur les applications de communication et celles qui s’adaptent à la routine des utilisateurs :

Voici la répartition du temps passé sur les catégories les plus appréciées en 2016

2016,l’année des médias sociaux et des Télécoms: Les applications de messagerie et de médias sociaux ont tiré vers le haut la croissance globale de 69% cette année. Le temps passé sur cette catégorie enregistre une progression phénoménale de 394% en un an. Elle s’explique par une utilisation de ces applications pour les appels audio et vidéo, cette tendance est appelée le “Communitainment”. Avec une diminution de 5% de la consommation des applications d’Actualités / Magazines et seulement 1% de hausse pour la catégorie Musique, Média et Divertissement, nous pouvons constater que la catégorie Social a absorbé l’industrie des médias.

Des applications pour répondre aux habitudes des utilisateurs : les catégories Business et Finance (+ 43% en temps passé) et Sport (+ 25% en temps passé) ne sont pas impactées par la désinflation car elles sont intrinsèquement liées aux activités mobiles et reposent sur une mise à jour en temps réel. Cette catégorie devrait continuer sa croissance à mesure que les utilisateurs passent des canaux traditionnels – regarder le sport en direct, l’actualité financière et les nouvelles du matin sur leur téléviseur – vers des applications mobiles pour leur routine quotidienne.

La vidéo est venue à bout des jeux : Les jeux, la catégorie anciennement vue comme “chouchou du mobile” a encore perdu 4% de temps passé cette année. En termes de consommation, les joueurs sont de plus en plus enclins à payer pour progresser plus rapidement. En effet, l’industrie du jeu sur mobile a connu cette année une forte croissance de son chiffre d’affaires selon le dernier rapport App Store d’Apple. En outre, l’industrie du jeu reste très liée aux phénomènes de buzz. La folie Pokémon Go n’était qu’un feu de paille, les joueurs ont rapidement perdu leur intérêt pour ne revenir qu’au moment des fêtes de fin d’année. Le jeu Super Mario quant à lui a été lancé trop tard, il ne peut tirer son épingle du jeu dans le rapport d’engagement total de l’année.
Les applications de shopping, une bouffée d’air frais pour les commerçants : Personne n’a oublié les nouvelles décevantes partagées par les grands commerçants dans cette période post-hivernale. Pourtant, concernant le commerce sur mobile la tendance s’inverse.

Le temps passé sur les applications de Shopping progresse de 31%. Un rapport publié par Adobe montre une bonne croissance des ventes en ligne, dont 38% sont enregistrées par Amazon du 1er Novembre au 29 décembre 2016. Le mobile et les applications ont considérablement poussé cette croissance car, contrairement au desktop ils ont su capter l’achat d’impulsion.

La suprématie de la Phablette

Comme prévu dans le rapport précédent, la phablette est devenue le format dominant au niveau mondial, elle détient désormais 41% de parts de marché. Alors que nos prédictions ne se sont pas entièrement réalisées, les utilisateurs continuent à privilégier les écrans de plus grande taille. Cette préférence est directement corrélée avec la croissance de l’utilisation des catégories d’applications Media et Messagerie et Media Sociaux. A mesure que les marchés moins matures adoptent des smartphones à écran plus large, les phablettes continueront à grappiller des parts sur les formats moyens et éliminer complètement les petits formats.

Alors que l’iPhone fête ses dix ans, l’industrie du mobile est désormais soumise à la loi de la jungle. Le ralentissement de la croissance pourrait signaler l’arrivée à maturité du marché, sa saturation ou tout simplement la fin de la ruée vers l’or. Mettons les choses en perspective, la ruée vers l’or en Californie à pris fin en 1855 et beaucoup de richesses ont été générées depuis. Nous avons hâte de découvrir ce que les développeurs inventeront dans la prochaine décennie et nous espérons qu’ils choisiront à nouveau la voie de la disruption. Quoi qu’il arrive nous serons à leurs côtés.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S31

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...