Publié le 12 juin 2024.
Par La Rédaction

L’IA Générative : le nouvel atout des entreprises ?

Publié le 12 juin 2024.
Par La Rédaction

Pega a interrogé plus de 500 décideurs d'entreprises du monde entier sur leurs opinions, leur compréhension et leurs projets de mise en œuvre de solutions d’IA, ainsi que sur les défis et opportunités de cette technologie. Les réponses proviennent d'Amérique du Nord, du Royaume-Uni, de France, d'Australie et d'Allemagne.

L’essor de l’IA générative a ouvert de nouvelles perspectives pour les entreprises du monde entier, selon une étude récente de Pegasystems Inc. Cette technologie, souvent comparée au “cerveau droit” humain pour sa créativité, incite les entreprises à adopter des solutions d’IA plus analytiques, dites “cerveau gauche”, pour des décisions plus rationnelles et stratégiques.

Une adoption croissante de l’IA

D’après l’étude réalisée par le cabinet Savanta, dévoilée lors de la conférence annuelle PegaWorld® iNspire à Las Vegas, plus de 500 décideurs d’entreprises, dont des français, ont été interrogés sur leur utilisation de l’IA. Les résultats montrent que 95 % des répondants français estiment que l’IA générative les a directement incités à adopter d’autres outils d’IA. Un tiers d’entre eux affirment que cette technologie a joué un rôle majeur dans leur décision.

L’IA générative est devenue la principale technologie déployée, avec 44 % des entreprises utilisant principalement cette forme d’IA pour :

  • Améliorer la créativité et la productivité.
  • Créer du contenu (60 %).
  • Utiliser des chatbots conversationnels (50 %).
  • Gérer de grandes quantités d’informations (46 %).

Une distinction entre les types d’IA

L’étude fait une distinction entre l’IA générative (créative, cerveau droit) et l’IA décisionnelle (analytique, cerveau gauche). En France, seulement 29 % des entreprises utilisent majoritairement des solutions d’IA décisionnelle, telles que les outils d’analyse prédictive (49 %) et de gestion des décisions (45 %). Cette répartition souligne une tendance à privilégier l’innovation créative pour stimuler la productivité.

Les défis et opportunités de l’IA

L’optimisme autour de l’IA est palpable, avec 86 % des répondants français prévoyant d’augmenter leur utilisation de l’IA dans les cinq prochaines années. Cependant, les attentes sont également élevées. Près de 85 % pensent que l’IA pourrait contribuer à hauteur de la moitié de l’augmentation de leurs bénéfices dans les trois ans à venir. Malgré cela, 87 % déclarent que près de la moitié de leur budget informatique est consacré aux solutions d’IA, et 83 % admettent que certaines dépenses sont gaspillées à cause de stratégies inadéquates.

Les entreprises semblent également surestimer leur compréhension de l’IA. Bien que 89 % des répondants affirment avoir une bonne compréhension de l’IA, 76 % utilisent cette technologie depuis moins de cinq ans. De plus, 65 % n’ont pas su définir précisément l’IA générative, ce qui pourrait expliquer les échecs fréquents dans sa mise en œuvre.

Clés de l’avenir : confiance et compétence

La confiance dans l’IA reste un sujet délicat. En France, 33 % des répondants craignent de trop dépendre de l’IA pour le succès de leur marque, tandis que 49 % s’inquiètent des biais et du manque de transparence. Pourtant, une majorité (65 %) se disent prêtes à confier la gestion de départements entiers à l’IA si cela améliore les résultats globaux. La demande de compétences en IA est en hausse. Près de 23 % des répondants estiment que leur organisation manque de compétences en IA, et 32 % affirment que cela freine l’adoption de cette technologie. Les compétences en “prompt engineering” et l’expérience pratique de l’IA sont particulièrement recherchées.

L’IA générative catalyse l’adoption de diverses solutions d’IA en entreprise, marquant une transition vers des processus plus innovants et productifs. Toutefois, le succès repose sur une stratégie bien définie, la transparence et le développement des compétences en IA. La confiance des utilisateurs et l’efficacité des investissements seront déterminants pour l’avenir de l’IA dans les entreprises.

Lire aussi