Publié le 6 mars 2024.
Par La Rédaction

L’IA Générative de Google : entre révolution et responsabilité

Publié le 6 mars 2024.
Par La Rédaction

Dans un monde où l'IA transforme chaque aspect de notre vie, l'équilibre entre innovation fulgurante et défis éthiques devient crucial. Demis Hassabis de DeepMind éclaire cette voie complexe.

La promesse d’une IA générative : défis et opportunités

La technologie de l’intelligence artificielle (IA) évolue à pas de géant, ouvrant des champs d’application sans précédent. Mais le chemin vers l’exploitation de tout son potentiel est parsemé de défis. Demis Hassabis, co-fondateur et PDG de DeepMind, une filiale de Google, a récemment abordé ce sujet lors de sa keynote au MWC. Il a reconnu que certains problèmes majeurs avec les images générées par l’IA Gemini de Google, notamment en ce qui concerne les figures historiques, seraient résolus dans les semaines à venir.

Des erreurs inattendues nécessitant des ajustements

Les résultats imprévus de la fonction de génération d’images de Gemini ont suscité un certain nombre de critiques. Plusieurs sites d’information ont signalé que Gemini avait produit des images culturellement inappropriées. Hassabis a admis que cette fonction, bien qu’“bien intentionnée”, a été utilisée “de manière trop brutale” dans certains cas. Ces erreurs ont mis en lumière une des nuances de l’IA avancée, à savoir la possibilité de résultats inattendus.

La fonction en question a depuis été retirée du service, avec l’intention de corriger les problèmes et de la remettre en ligne rapidement. Hassabis a également soulevé la question des “mauvais acteurs” potentiels qui pourraient utiliser la genAI à des fins malveillantes, soulignant la nécessité de discuter de la manière de tirer parti de cette technologie sans risquer de l’utiliser à des fins nuisibles.

Un impact positif malgré les obstacles

Il ne fait aucun doute que l’IA a déjà eu un impact significatif dans divers domaines, notamment dans la recherche médicale. Hassabis a cité des exemples de progrès dans la recherche sur les protéines, qui pourraient contribuer à réduire le temps nécessaire pour développer des médicaments qui sauvent des vies, passant “d’une moyenne de dix ans pour découvrir un médicament à peut-être quelques mois”.

L’énorme potentiel de l’IA générative

Le développement rapide de la genAI a été illustré par la sortie du produit ChatGPT d’OpenAI. Hassabis a avoué avoir été surpris par l’enthousiasme du public pour un produit encore imparfait. Néanmoins, il s’est réjoui que “des millions y trouvent de la valeur” même à un stade aussi précoce du développement de la genAI. L’IA pourrait également stimuler une nouvelle vague d’innovation dans le secteur des appareils, ouvrant la porte à de nouveaux facteurs de forme et devenant un élément plus utile dans la vie des gens grâce à une évolution des versions actuelles des assistants numériques.

Lire aussi