Publié le 22 octobre 2019, modifié le 2 mars 2020.
Par La Rédaction

Les smartphones désormais la cible privilégiée des hackers y compris en France !

Publié le 22 octobre 2019, modifié le 2 mars 2020.
Par La Rédaction

La dernière édition du RSA Fraud Report révèle que les attaques sur smartphone ont augmenté de 191 % par rapport à la même période en 2018.

La dernière édition du RSA Fraud Report révèle que les attaques sur smartphone ont augmenté de 191 % par rapport à la même période en 2018. Ce phénomène semble être en partie lié aux habitudes des consommateurs qui utilisent de plus en plus le mobile pour leurs transactions financières. Il y a quelques années, les clients se servaient surtout de leur smartphone pour consulter leurs comptes, alors qu’aujourd’hui de plus en plus de transactions financières sont réalisées par ce biais (SMS, applications…). Les cybercriminels cherchent donc de plus en plus à récupérer les données mobiles des consommateurs. Et le risque est bien présent : le montant moyen des transactions frauduleuses sur smartphones est de 634 euros.

A noter également l’essor du phishing qui représente 37 % des attaques au 2e trimestre 2019 (+6% par rapport à la même période en 2018), qui reste toujours le mode opératoire favori des hackers, en raison de sa facilité de mise en œuvre. La France est d’ailleurs le 3e pays au monde à héberger le plus de sites malicieux de phishing, derrière les Etats-Unis (1er) et la Russie (2e). Le rapport souligne également une hausse de 80 % des attaques aux malwares financiers en 2019.

Top Phishing Hosting Countries

Enfin, les arnaques sur les réseaux sociaux représentent 17 % des cyber attaques (+34 % par rapport à 2018). Parmi les arnaques les plus répandues, on trouve notamment les sites frauduleux qui abusent du nom des marques (brand abuse). RSA a ainsi décompté 9 882 attaques (vs. 7348 en 2018). Les « rogue apps » (« applis escrocs ») sont également de plus en plus utilisées. Il s’agit d’applications présentes entre autres sur Google Play (Android) ou App Store (iOS). Elles permettent aux hackers de récupérer des informations bancaires en se faisant passer pour des applications légitimes et ainsi faire les attaques sur smartphone.

À lire : 6 Astuces pour protéger la confidentialité de votre mobile

Lire aussi