Publié le 16 décembre 2021, modifié le 16 décembre 2021.
Par Christophe Romei

Les réseaux cellulaires privés 5G, 48 000 d’ici la fin 2022

Publié le 16 décembre 2021, modifié le 16 décembre 2021.
Par Christophe Romei

Contrairement aux G précédents, la 5G ne connecte pas seulement les gens, mais tout partout : des maisons intelligentes aux réseaux électriques, voitures, infrastructures de transport, immeubles de bureaux, usines, hôpitaux...

Les réseaux cellulaires privés ont connu une forte adoption en 2021, avec des milliers de nouveaux réseaux qui se mettent en place. Il s’agit de réseaux qui n’autorisent que des appareils autorisés à se connecter, plutôt que d’être accessibles au public.

Cela permet aux données trafic d’être contrôlées plus étroitement et ajoute une couche supplémentaire de sécurité dans le réseau. Les fonctionnalités de la 5G vont bien au-delà la vitesse : découpage du réseau et niveaux de couverture et de latence garantis sera la clé pour les réseaux privés ainsi qu’une architecture plus flexible. Un certain nombre d’intégrateurs technologiques et des opérateurs plus petits vont pouvoir saisir l’opportunité de s’établir en tant que fournisseurs de réseau, ce qui n’était pas possible auparavant pour tous types de secteurs. Par exemple, il y a eu l’attribution du spectre en Allemagne, et le succès de Nokia, Citymesh et d’autres opérateurs non traditionnels menant le développement de l’exploitation des réseaux privés dans les ports de toute l’Europe.

Les usines équipées de capteurs sophistiqués, de logiciels embarqués et d’automatisation intelligente deviennent rapidement la norme. Déjà, une usine moyenne génère 1 To de données chaque jour, selon une étude d’IBM et ce chiffre augmente à un rythme phénoménal. L’Internet des objets (IoT), un écosystème en constante expansion d’objets connectés intégrés à des capteurs et d’autres technologies qui collectent et partagent des données via Internet, est l’un des principaux contributeurs à cette croissance.

À l’heure actuelle, cependant, seulement 1 % des données générées dans le secteur manufacturier sont analysées et traitées en temps réel. De plus, on estime qu’il y aura plus de 27 milliards d’appareils connectés à l’IoT dans le monde d’ici à 2025, dont beaucoup seront utilisés dans des applications industrielles. Un exemple, le moteur et la batterie d’un véhicule électrique Ford nécessitent environ 1 000 soudures, générant jusqu’à 500 000 données par minute. La capture et l’analyse de ces données sont cruciales pour aider à améliorer la précision, la qualité, la productivité et la sécurité.

Le total mondial des déploiements de réseaux privés devrait approcher les plus de 48 000 d’ici à la fin 2022 selon Juniper. Plus de 80 % des DSI et des hauts dirigeants prévoient de déployer des réseaux 5G privés au cours des 24 prochains mois selon une étude qui a interrogé 216 DSI et décideurs du Royaume-Uni, des États-Unis, du Japon et d’Allemagne, et a révélé que 40 % des entreprises allemandes interrogées prévoyaient de déployer des réseaux 5G privés, suivis par 28 % des entreprises britanniques et 26 % des entreprises japonaises et 24% des entreprises américaines.

La suite dans la newsletter.

Extrait de la #64 newsletter sur la 5G pour la dernière de 2021, elle est free 🙂

👉 2022, une année explosive pour la 5G
👉 Les réseaux cellulaires privés, 48 000 d’ici à la fin 2022
👉 Amazon Web Services (AWS) revendique le marché émergent des réseaux privés
👉 Cap sur l’Internet des objets pour la 5G de China Unicom
👉 Expéditions des modules IoT 5G en hausse de 700 % sur un an
👉 Un demi-milliard de connexions d’ici à la fin de 2021
👉 5G pour tous en Allemagne
👉 Orange ouvre un 5G Lab en plein cœur de l’Orange Vélodrome
👉 Une plate-forme RAN ouverte et optimisée par l’IA
👉 Drones qui plantent des graines de riz
👉 Stimuler la 5G en Islande
👉 Les sabotages contre les antennes 5G se multiplient
👉…

____

Vous inscrire

Lire aussi