Publié le 11 juillet 2024.
Par La Rédaction

Les États-Unis investissent 1,6 milliards de dollars pour stimuler la production locale des semi-conducteurs

Publié le 11 juillet 2024.
Par La Rédaction

L'industrie américaine des semi-conducteurs reçoit un coup de pouce massif du Département du Commerce pour développer des technologies de conditionnement avancées. Ce financement stratégique vise à renforcer la compétitivité nationale et à réduire la dépendance envers l'Asie, tout en stimulant l'innovation et le développement de prototypes.

Une impulsion massive de 1,6 milliard de dollars pour l’industrie américaine des semi-conducteurs

Dans un récent communiqué, le Département américain du Commerce a annoncé qu’il allouerait jusqu’à 1,6 milliard de dollars pour le développement de nouvelles technologies de conditionnement de puces électroniques produites sur le territoire national. Cette décision s’inscrit dans une volonté affirmée de renforcer l’industrie locale des semi-conducteurs.

Un financement axé sur cinq domaines stratégiques

Les fonds, issus du CHIPS and Science Act, seront consacrés à la stimulation de la concurrence dans cinq domaines clés :

  • l’équipement et les outils ;
  • la fourniture d’énergie et la gestion de la chaleur ;
  • la technologie des connecteurs ;
  • l’automatisation de la conception électronique ;
  • et le développement d’un écosystème de chiplets.

Chacun de ces secteurs pourrait bénéficier d’un financement allant jusqu’à 150 millions de dollars.

Réduire la dépendance envers le conditionnement des semi-conducteurs à l’étranger

Bloomberg a révélé que les États-Unis ne représentaient que 3% de la capacité mondiale de conditionnement, la majeure partie de cette activité étant localisée en Asie. Cette initiative vise donc aussi à réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis de l’emballage des semi-conducteurs à l’étranger.

Des opportunités pour le développement de prototypes

Outre le soutien à la recherche, ce financement devrait également offrir des opportunités pour le développement de prototypes. Le Département du Commerce a déclaré que “l’emballage avancé permet aux fabricants d’améliorer tous les aspects des performances et des fonctions du système et de raccourcir le délai de mise sur le marché”. En effet, plusieurs géants de l’industrie, tels que Samsung, Intel et SK Hynix, sont en train de construire des installations de conditionnement avancé aux États-Unis. La secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, a déclaré que l’administration du président Joe Biden avait clairement exprimé la volonté de “construire un écosystème dynamique de semi-conducteurs aux États-Unis”, l’emballage avancé étant une composante essentielle de cette stratégie.

Lire aussi