Publié le 26 mars 2024.
Par La Rédaction

Le réseau IoT de NTT aide à contrôler la faune sauvage dans les forêts

Publié le 26 mars 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment le réseau IoT de NTT révolutionne la gestion de la faune sauvage dans les forêts, une avancée technologique aux enjeux écologiques majeurs.

L’Internet des Objets (IoT) joue un rôle crucial dans la promotion du développement durable à travers de multiples applications, en rendant notre environnement plus intelligent et plus efficace. En permettant aux objets de collecter et d’échanger des données, l’IoT optimise la consommation d’énergie, réduit les déchets et améliore la gestion des ressources naturelles. Dans l’agriculture, par exemple, l’IoT permet une agriculture de précision qui minimise l’utilisation d’eau, d’engrais et de pesticides, tout en maximisant les rendements des cultures. Dans les villes, les solutions IoT contribuent à créer des villes intelligentes où la gestion du trafic, l’éclairage public, et la collecte des déchets sont optimisés pour réduire les émissions de CO2 et améliorer la qualité de vie des citadins. L’IoT soutient également les énergies renouvelables en facilitant le suivi et la distribution efficace de l’énergie solaire et éolienne.

Par ces moyens et bien d’autres, l’IoT s’avère être un pilier essentiel pour atteindre les objectifs de développement durable, en permettant une gestion plus intelligente et durable de notre planète. Au japon l’opérateur mobile NTT DoCoMo a réalisé un POC, un réseau de capteurs IoT pour surveiller la faune sauvage au Japon, en coopération avec des organismes locaux, l’opérateur a mis en place un réseau de capteurs IoT (Internet des objets) dans les forêts de la ville d’Odawara. Cette initiative a pour objectif de renforcer la surveillance des oiseaux et des animaux sauvages et de gérer leur population, afin de limiter les dégâts causés aux cultures dans les zones rurales.

Le rôle crucial de la technologie IoT pour la gestion de la faune

NTT a exprimé son espoir que cette démonstration de faisabilité montrera comment la technologie IoT peut améliorer l’efficacité du contrôle de la faune. L’entreprise souligne que l’augmentation de la population animale près des zones urbaines est liée aux changements environnementaux associés au changement climatique et à la surpopulation de leur habitat naturel, les forêts.

En citant des données du bureau de développement rural du Japon, NTT a estimé que les dégâts causés aux cultures nationales par les oiseaux et les animaux sauvages pour l’année se terminant en mars 2023 s’élèveraient à 15,6 milliards de JPY (soit environ 103,1 millions de dollars). Parmi ces dégâts, 65% seraient dus aux sangliers et aux cerfs.

Des résultats prometteurs pour le contrôle de la faune

Grâce à l’utilisation de capteurs pour collecter des données de vibrations autour des pièges, le temps nécessaire pour localiser les pièges a été réduit en moyenne de 57% par rapport au système de notification précédent, qui utilisait également un réseau d’accès sans fil. De plus, le passage de la reconfiguration manuelle à la reconfiguration automatisée a permis de réduire de 85% le temps nécessaire pour réactiver les pièges.

Plusieurs acteurs ont contribué à cette initiative :

  • VirtualTech Japan a fourni les capteurs et a soutenu le fonctionnement du terminal IoT ;
  • Japan Multi Hunters a surveillé les pièges et capturé les animaux ;
  • Odawara Inoshikanet, une organisation à but non lucratif, a autorisé l’accès à la forêt.

Située à environ 100 km au sud-ouest de Tokyo, Odawara est un exemple concret de la façon dont la technologie peut aider à gérer les défis environnementaux et agricoles. Cette initiative de NTT démontre comment la technologie IoT peut jouer un rôle crucial dans la gestion de la faune et la prévention des dégâts agricoles. C’est une preuve supplémentaire que les avancées technologiques peuvent, et doivent, être mises au service de l’environnement et de la cohabitation harmonieuse entre l’homme et la nature.

Lire aussi