Publié le 6 avril 2022.
Par La Rédaction
App

La génération Z est-elle une génération de “shopper” ? La réponse est oui

Publié le 6 avril 2022.
Par La Rédaction
Source : 7721622 de pixabay Création : servicesmobiles

Source : 7721622 de pixabay Création : servicesmobiles

Un rapport sur la Gen Z ou Zoomers (consommateurs âgés de 16 à 24 ans) a interrogé 6 500 jeunes du monde entier pour comprendre l'impact des médias sociaux sur les habitudes d'achat, leur relation avec l'argent et comment les entreprises doivent s'y préparer.

Les entreprises doivent commencer à comprendre les habitudes de vie, d’achat et financières de la génération Z ou des Zoomers (consommateurs âgés de 16 à 24 ans) maintenant – et accepter qu’elles sont très différentes des générations précédentes. Ce groupe démographique, qui n’a jamais connu la vie sans Internet et les smartphones, représente actuellement le plus grand groupe de population sur terre. Les membres de ce groupe d’âge représentent près de 2,5 milliards de personnes, dépassant la génération Y en 2019. La plate-forme de paiement mondiale Thunes a mené une étude mondiale sur leurs préférences d’achat, sociales et de paiement. Ils ont interrogé 6 500 personnes âgées de 16 à 24 ans de 13 pays développés et émergents à travers le monde (dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique, le Brésil, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan, le Nigeria, la Russie, le Kenya, le Vietnam, Philippines et Bangladesh).

Pour beaucoup, la génération Z est une génération incomprise et négligée. Il s’agit d’une génération pour laquelle « dial-up » et « desktop » sont des mots dénués de sens et qui ne pense pas seulement “mobile first”, mais vit et respire dans les applications, les médias sociaux, les plates-formes numériques et bientôt – le métavers. Nous devrions commencer à prendre cette génération au sérieux, car les revenus et les plans stratégiques de nombreuses entreprises, en particulier celles qui s’appuient sur une croissance rapide, en dépendent.

Thunes, une plate-forme mondiale de paiements B2B, le sait mieux que quiconque que les portefeuilles mobiles gagnent du terrain, en particulier sur les marchés émergents où les comptes bancaires ont toujours été difficiles d’accès et où l’exclusion financière est généralisée. Les fournisseurs de téléphonie mobile ont mené une révolution des paiements numériques en Asie, tandis qu’en Afrique, les principaux fournisseurs de télécommunications ont proposé des solutions de paiement numériques similaires.

Alors que le monde évolue en ligne, les médias sociaux, les plates-formes de contenu et de divertissement, les fournisseurs de paiement et les marques grand public qui cherchent à capitaliser sur les Zoomers et leurs habitudes de dépenses en ligne doivent tenir compte de tous les facteurs ci-dessous. La génération Z sera d’abord influencée, non par le prix ou même la gamme ou la rareté, mais par leurs cercles sociaux, l’engagement de la marque en ligne et les options de paiement à la mode, pratiques et fiables.

  • Médias sociaux : la génération Z est plus influencée par les médias sociaux que toute autre génération. 8 sur 10 déclarent utiliser les médias sociaux à plusieurs reprises au cours de la journée. Les trois quarts des Zoomers se connectent également plusieurs fois par jour sur les marchés émergents, les deux tiers déclarant avoir acheté des produits qu’ils ont découverts en ligne pour la première fois. Non seulement les médias sociaux sont là où la génération Z dépense son argent, mais de plus en plus là où elle en gagne aussi, avec une gamme croissante d’options de monétisation de contenu proposées par TikTok, YouTube, Patreon, Clubhouse et Twitch.
  • Portefeuilles mobiles et gestion de l’argent : la génération Z a peu d’enthousiasme pour les produits financiers traditionnels, qu’il s’agisse de comptes bancaires ou de cartes de crédit. 62 % des Gen Z n’ont pas du tout de compte bancaire. Les portefeuilles mobiles se développent cependant rapidement et dans certains marchés émergents, près de 50 % des Zoomers utilisent désormais ce type de compte.
  • Shopping : les Zoomers dépensent une proportion légèrement plus importante (19 %) de leur argent en achats en ligne qu’en socialisation, en restauration et en divertissement – c’est le cas dans les marchés développés et émergents.
  • L’argent est en baisse, mais pas épuisé : environ un quart des Zoomers sur les marchés occidentaux n’utilisent presque jamais d’argent liquide. La monnaie physique reste importante dans les dépenses hors ligne dans les marchés émergents, mais son influence est en déclin. Ce n’est pas surprenant compte tenu du choix et de l’accessibilité des outils numériques.
  • Concentrez-vous sur la marque et l’expérience utilisateur : l’un des facteurs les plus importants pour les Zoomers qui envisagent les méthodes d’achat et de paiement est la confiance dans la marque – c’est devenu le facteur n°1 pour choisir une méthode de paiement principale dans 7 pays. C’est le cas sur les marchés occidentaux et émergents. L’expérience utilisateur a été identifiée comme le deuxième facteur le plus populaire, ce qui, dans un monde en ligne, affecte également la fidélité.

Au moment de décider quoi acheter en ligne, quel facteur est le plus important pour vous ?

 

Quelle marque de paiement local utilisez-vous le plus souvent ?

Lire aussi
Business

Adyen lance Tap to Pay sur iPhone

Tap to Pay sur iPhone permet aux entreprises d'utiliser les iPhones pour accepter les paiements sans contact sans avoir besoin d'acheter ou de...