Publié le 27 juillet 2009, modifié le 23 mai 2022.
Par La Rédaction

La fragmentation sur android pointe t-elle le bout de son nez ?

Publié le 27 juillet 2009, modifié le 23 mai 2022.
Par La Rédaction

Avec l'arrivée en Europe du premier google phone du constructeur Samsung, beaucoup d'acteurs professionnels se demande si cette sortie est le point de départ de la fragmentation de l'os Android.

Étant utilisateur des deux google phone (Htc Dream et Samsung Galaxy) j’ai pu me faire un avis sur la question.

Pour l’utilisateur le pari est réussi, en effet passer de l’un à l’autre est quasiment transparent, seul la disposition des touches est différente, mais après quelques jours les réflex précédemment acquis s’estompent. Ça me rappelle la facilité de passage entre les différents téléphones Nokia vers 2003, mais la grosse différence c’est que là, ce
sont des constructeurs différents. Pour finir sur l’utilisation, je parlerai des capacités multimédia pour la prise de photos et de vidéos. Je trouve vraiment dommage qu’Android limite (et ne supporte pas encore) les capacités du Samsung Galaxy à faire de belle photo et de belle vidéo (actuellement 320×240) avec un capteur de 5 mega pixels.

Pour les développeurs  je n’ai pas remarqué de problème particulier sur l’utilisation des fonctions standards. Il y a quand même des différences de comportement sur les applications 3D basé sur OpenGl, en effet le Samsung Galaxy se comporte parfois différemment sur l’affichage des textures qui échouent ou encore le rafraichissement de la 3D qui ne se fait pas. Enfin n’étant pas utilisateur du Htc Magic j’ai remarqué qu’encore aujourd’hui beaucoup d’application disponible sur le market ne sont pas adaptées à l’utilisation d’un google phone sans clavier (l’arrivée du Htc Touch aux Usa devrai motiver les développeurs).

Donc je ne trouve pas ça très rassurant et j’espère que google et ses partenaires seront rattrapés ces prémisses de ce qui pourrait devenir le cauchemar d’Android. Enfin sur ce sujet on attend avec impatience la fin de l’année puisque quatre constructeurs (sony ericson, motorola, lg et archos) doivent sortir des google phone avec notamment des écrans et des résolutions différentes. Ludovic Perrier pour la rubrique Android Google.

 

Lire aussi