Publié le 23 juillet 2019, modifié le 2 mars 2020.
Par La Rédaction

L’eSIM va représenter les deux tiers des connexions M2M d’ici 2024

Publié le 23 juillet 2019, modifié le 2 mars 2020.
Par La Rédaction

L’adoption des eSIM augmenterait de 350% au cours des cinq prochaines années, dépassant le milliard de eSIM dans le monde d’ici à 2024.

Le nombre mondial de connexions M2M cellulaires atteindrait 1,6 milliard d’ici 2024 selon Juniper Research passant a 596 millions en 2019. Il s’agit d’une croissance de 165% au cours des 5 prochaines années. Il prévoit que le provisioning à distance et les mesures anti-fraude innovantes rendues possibles (Blockchain) par les technologies SIM intégrées conduiront à l’adoption de services M2M cellulaires dans des secteurs clés tels que l’automobile, les villes intelligentes et l’agriculture connectée. Les cartes SIM intégrées, ou eSIM, sont des modules matériels directement intégrés aux périphériques M2M.

Plus d’un milliard de eSIM en service d’ici 2024

L’adoption des eSIM augmenterait de 350% au cours des cinq prochaines années, dépassant le milliard de eSIM dans le monde d’ici à 2024. Il a exhorté les fournisseurs d’eSIM à ajouter dès que possible des modules prenant en charge les technologies émergentes, notamment les réseaux 5G et les réseaux M2M à faible consommation, afin d’en accroître l’adoption.

Les eSIM resteront essentiels pour accélérer l’adoption des services M2M. L’offre de la norme eSIM pour toutes les technologies cellulaires maximisera la valeur de la technologie dans tous les secteurs du M2M. La normalisation à tous les niveaux de la chaîne de valeur est un facteur crucial de la croissance future du M2M pour les acteurs de l’écosystème tels que les intégrateurs, entreprises de matériel et développeurs d’applications.(eSIM est une spécification globale établie par la GSMA qui permet de provisionner une carte SIM à distance pour tout appareil mobile.)

La 5G ne représentera que 1% des connexions M2M mondiales d’ici 2024

L’étude a également révélé que l’impact de la 5G sur le marché du M2M sera limité au cours des cinq prochaines années. Selon les prévisions, seules 15 millions de connexions 5G seront utilisées d’ici 2024, après le lancement initial du réseau commercial cette année. La recherche prévoyait que le secteur de l’automobile serait le principal adoptant du secteur au cours des cinq prochaines années; représentant 70% des connexions 5G M2M d’ici 2024.

La recherche prévoit que le coût élevé de la 5G et la familiarité des utilisateurs finaux avec les réseaux cellulaires établis conduiront à une hésitation initiale à l’adoption. En réponse, il a exhorté les fournisseurs de services M2M à veiller à ce que leurs services exploitent pleinement les fonctionnalités avancées de la technologie 5G, telles que le slicing de réseau, afin de migrer les utilisateurs vers des réseaux 5G.

Défis à l’adoption

– Les parties prenantes avec leurs différentes exigences et différents niveaux de marché crée la
fragmentation, cela affecte l’adoption de la norme eSIM.
– Les parties prenantes peuvent souhaiter éviter la mise en œuvre de eSIM dans son intégralité, car elle ouvre la faciliter de changer de fournisseur de connectivité. Cela augmentera la concurrence et réduira les ARPC M2M
– les fournisseurs de services utilisant des périphériques M2M statiques nécessitant peu de maintenance n’aurons pas besoin des eSIM dans la même mesure que d’autres secteurs, tels que l’automobile ou certains dispositifs de ville intelligente.

Strategies

Le nombre d’appareils mobiles connectés devrait s’élever à 10,5 milliards d’ici 2020, ce qui créera une énorme nouvelle opportunité de marché, principalement dans les secteurs de la machine à machine (M2M) et de l’électronique grand public. Toutes les parties de l’écosystème M2M auront du mal si elles restent uniquement tributaires de la carte SIM traditionnelle, laquelle repose sur une association avec un seul opérateur de réseau.

– ARM et Vodafone ont annoncé un partenariat stratégique pour aider les entreprises a mettre en œuvre des modèles économiques IoT/M2M. Cela se fera en unissant la plate-forme IoT de Vodafone et sa connectivité, ainsi que le logiciel et les applications IoT d’ARM. Pour fournir aux entreprises un système connecté sur la conception de puces.
Cette approche élimine la nécessité d’utiliser des cartes SIM traditionnelles. Les deux entreprises travaillent sur la technologie iSIM (SIM intégrée)
– Le Fabricant japonais de composants électroniques, Murata et Truphone, a déclaré qu’ils s’associaient à associent leurs technologies pour faire avancer l’innovation eSIM pour le M2M. En utilisant les technologies de STMicroelectronics et de Truphone. Murata a construit des modules cellulaires de faible puissance dans le but de diminuer les coûts de production.

Lire aussi
Article abonné

Google s’installe au pays de la 5G

Google est vraiment à l’offensive pour la 5G un peu partout dans le monde comme en Europe, en Asie… dans le domaine du transport de l’internet,...