Publié le 12 mars 2019.
Par La Rédaction

iOS envoient dix fois moins de données à Apple que les appareils Android à Google

Publié le 12 mars 2019.
Par La Rédaction

Les appareils et logiciels Apple comme iOS, ainsi que l’éthique de la société, sont désormais imprégnés des protections de la vie privée des utilisateurs que d’autres sociétés de technologie ne songeraient jamais à adopter.

Un article de FastCompagny explique que sous la direction de Tim Cook, Apple a compris à quel point la protection de la vie privée des utilisateurs deviendrait cruciale. Maintenant, c’est au moins une caractéristique aussi importante qu’un design industriel brillant ou d’un bel appareil photo

Les appareils et logiciels Apple comme iOS, ainsi que l’éthique de la société, sont désormais imprégnés des protections de la vie privée des utilisateurs que d’autres sociétés de technologie ne songeraient jamais à adopter. Et ce n’est pas une position que Apple a récemment adoptée. C’est quelque chose qui se construit depuis des années au sein de la société, qui a commencé sous le leadership de Steve Jobs et a connu une accélération rapide sous le règne de Tim Cook. Par exemple, le navigateur Safari d’Apple a été le premier navigateur à bloquer les cookies tiers par défaut. Dans iOS 11 et MacOS High Sierra, Apple est allé encore plus loin et a implémenté Intelligent Tracking Prevention, qui réduit la capacité des annonceurs à suivre vos mouvements sur le Web. Depuis iOS 11, Apple a introduit une technologie qui désactive physiquement les transferts de données depuis le port Lightning d’un appareil afin d’empêcher les mauvais acteurs d’utiliser des outils de piratage pour accéder à vos données sur votre appareil.

Pourquoi d’autres géants de la technologie, tels que Facebook et Google, ne le font-ils pas ? Une petite partie de la raison est idéologique. Jusqu’à présent, Tim Cook n’a rien dit ou fait qui puisse nous faire penser que son affirmation selon laquelle la vie privée est un droit fondamental de la personne n’est pas sincère.

Mais soyons honnêtes, Apple est une société et son objectif est de gagner le plus d’argent possible. À l’ère des géants de la technologie, les données des utilisateurs sont peut-être le nouvel or noir, mais le modèle économique d’Apple ne repose pas sur la monétisation de telles informations. Chaque année, Apple génère des centaines de milliards en vendant des produits physiques à forte marge bénéficiaire. Facebook et Google, par contre, ont un modèle commercial basé sur des annonceurs qui veulent autant de données sur les utilisateurs que possible afin de mieux les cibler. C’est pourquoi, par exemple, Google n’aurait jamais intégré dans le système d’exploitation Android le type de protection anti-tracking et de protection de la confidentialité que Apple a réalisé avec MacOS et iOS. Google et Facebook ne vont pas couper leur accès à tout cet or noir.

Nous vivons dans un État de surveillance commerciale constant

Cela ne veut pas dire qu’Apple ne collecte pas de données d’utilisateur, c’est le cas. il le maintient juste au minimum. En fait, les appareils iOS envoient dix fois moins de données à Apple que les appareils Android à Google , selon des chercheurs indépendants. Et la plupart des informations qu’un appareil iOS renvoie à Apple sont masquées avec une technique appelée Confidentialité différentielle , qui ajoute des informations aléatoires aux données d’un utilisateur avant qu’elles n’atteignent Apple, de sorte que la société n’a aucun moyen de savoir si elles proviennent de votre appareil. Pour SIRI, certaines données comme votre nom, vos contacts, la musique que vous écoutez et vos recherches sont envoyées vers les serveurs Apple à l’aide de protocoles chiffrés. Siri et la fonction Dictée n’associent pas ces informations à votre identifiant Apple, mais à votre appareil via un identifiant aléatoire. Toute les données santé et activité ne sont pas exploitées à d’autres fins et n’incluent aucune information susceptible de vous identifier personnellement. En savoir plus

Pour Apple Pay, votre numéro de carte n’est jamais enregistré sur votre appareil ni sur les serveurs Apple. À la place, un numéro de compte unique est créé pour votre appareil, chiffré de façon à ce que nous ne puissions pas le connaître, puis stocké dans l’élément sécurisé de votre appareil. Ce numéro de compte figurant dans l’élément sécurisé est totalement dissocié de votre système d’exploitation. Il n’est jamais stocké sur les serveurs Apple Pay, ni sauvegardé sur iCloud.

Il reste cependant des failles, alors que beaucoup d’entre nous optons maintenant pour le stockage de tous nos fichiers en ligne, il est décevant qu’Apple n’offre pas de cryptage de bout en bout pour les fichiers stockés dans iCloud Drive et l’application Notes. Même si il y a un risque pour nous, l’option devrait exister.

Vous avez la possibilité sur privacy.apple.com de gérer vos données :
– Obtenir une copie de vos données
– Corriger vos données
– Désactiver votre compte
– Supprimer votre compte

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Apple S52

Suivre le meilleur sur Apple - les news de l’écosystème business, retail, telco, services, matériels, innovations et iOS d’Apple, les...