Publié le 22 mars 2024.
Par La Rédaction

Intelligence artificielle : comment les français l’appréhendent-ils ?

Publié le 22 mars 2024.
Par La Rédaction

Comment les Françaises et les Français perçoivent-ils le sujet de l’IA - focus 2024 du Baromètre de l’esprit critique - et notamment celui des applications des IA génératives, omniprésentes dans l’actualité depuis l’émergence de ChatGPT ?

Perception de l’intelligence artificielle par les Français

La majorité de la population française perçoit l’IA comme une révolution technologique du même calibre que l’invention de l’imprimerie. Cependant, une grande proportion (85%) considère qu’une régulation est nécessaire. Selon l’étude, les Français semblent prêts à faire confiance à l’IA pour certaines tâches comme la détection d’erreurs (75%), l’analyse de données (73%) et la recherche d’informations (70%). A l’opposé, seuls quelques-uns seraient prêts à la laisser piloter un avion (28%), prescrire un médicament (33%) ou rendre des décisions de justice (25%). Concernant les IA génératives, bien que 65% du panel en aient entendu parler, seuls 23% en ont déjà utilisé.

Barometre-esprit-critique-2024_infographie

Une vision nuancée de l’IA

En examinant les effets potentiels de l’IA sur diverses industries, une tendance émerge : un sentiment partagé entre les risques et bénéfices. Cette perception nuancée prédomine. Cependant, dans des domaines tels que les relations humaines et l’information, la crainte des ramifications négatives domine légèrement. La situation est différente dans le domaine de la santé et de la recherche. Les individus interrogés estiment que ce dernier a plus à gagner qu’à perdre de l’IA. Effectivement, ils sont 29% à prévoir principalement des avantages dans le domaine de la santé, 28% dans la recherche et les sciences, et 26% dans les transports.

Une perception générationnelle de l’IA

De façon générale, les catégories socio-professionnelles supérieures (CSP+) sont plus enclines à voir les avantages de l’IA que les CSP-. “Il y a une spécificité notable chez les 18-24 ans. Contrairement à la population générale, ils voient plus fréquemment les bénéfices de l’IA”, indique l’étude. Dans le domaine des transports et de la mobilité, par exemple, 40% des jeunes adultes prévoient principalement des avantages liés à l’IA.

Confiance en l’IA

En ce qui concerne les tâches que l’IA peut gérer, la majorité des personnes interrogées font confiance à l’IA pour détecter les erreurs (75%), analyser les données (73%), trouver des informations (70%) ou même écrire un texte (64%). Cependant, lorsqu’il s’agit de responsabilité, la confiance diminue: les décisions de justice (25% de confiance), piloter un avion (28%), conduire une voiture (34%), prescrire des médicaments (33%) ou même poser un diagnostic médical (41% de confiance).

Évaluation des risques et bénéfices de l’IA

Quant à la question de qui serait le plus à même d’évaluer les risques et les avantages de cette technologie révolutionnaire, les scientifiques (68%) sont les plus plébiscités, suivis des musées et centres de culture scientifique (59%) et des journalistes scientifiques (56%). Une méfiance prédomine cependant envers les entreprises du numérique (34% de confiance pour les GAFAM) et les politiques (22%). Ainsi, le défi de l’acceptation de l’IA par le public reste complexe et nécessite une communication transparente et basée sur la confiance.

Quel rapport les Français ont-ils aux IA génératives ?

65% des personnes interrogées sont au courant de l’existence des technologies de l’IA générative, mais seulement 23% en ont déjà fait usage, tandis que 34% avouent ignorer ce dont il s’agit. On observe également des différences notables selon le sexe, la catégorie socio-professionnelle et l’âge, avec une familiarité qui diminue avec l’âge. En particulier, l’utilisation est nettement plus répandue chez les jeunes de moins de 24 ans, atteignant 46%. Les hommes (70%) et les individus appartenant à des catégories socio-professionnelles supérieures (77%) sont plus enclins à connaître et à utiliser ces technologies.

Concernant les applications de l’IA générative, les fonctionnalités les plus utilisées sont la recherche d’informations (68%), la traduction (61%), et la rédaction de textes (59%). Bien que 87% des utilisateurs soient impressionnés par la rapidité et 74% par la qualité des résultats fournis par ces IA, une grande majorité (80%) reste prudente, en vérifiant la fiabilité des informations et en comparant les résultats avec d’autres sources. Cette approche critique est plus marquée chez les hommes que chez les femmes, et l’habitude de comparer les informations provenant de diverses sources s’accroît avec l’âge, passant de 74% chez les 18-24 ans à 94% chez les 65 ans et plus.

Lire aussi