Publié le 13 mars 2024.
Par Christophe Romei

iMessage se dote du chiffrement post-quantique

Publié le 13 mars 2024.
Par Christophe Romei

Les ordinateurs quantiques utiles ne sont pas encore une réalité. Toutefois, Apple compte déployer massivement la technologie de cryptage post-quantique sur iMessage, ce qui représente l'une de ses plus grandes utilisations jusqu'à présent. Quelle sera la prochaine étape ?

Lors du dernier Mobile World Congress (MWC), le quantique a été un sujet chaud avec de nombreuses conférences et d’annonces. L’une d’elle montre que cela se rapproche de l’utilisateur que nous somme sur notre smartphone. Effectivement Thales a dévoilé une innovation avec des cartes SIM qui emploient la cryptographie résistante aux futurs ordinateurs quantiques, ayant réussi des tests sur le réseau 5G autonome de SK Telecom.

Cette avancée est considérée comme révolutionnaire car elle sécurise le chiffrement et le déchiffrement des identités des utilisateurs de téléphonie mobile, ce qui est crucial pour la protection de la vie privée face aux menaces émergentes liées aux technologies quantiques. La société a donc entrepris de rechercher des solutions durables à cette problématique et a expérimenté avec succès des communications téléphoniques chiffrées de bout en bout, assurant une sécurité accrue dans la perspective d’une ère post-quantique. Le projet pilote a été mené en utilisant l’application mobile sécurisée ‘Cryptosmart’ de Thales et des cartes SIM 5G intégrées à des smartphones, pour mener des tests de communication de mobile à mobile, chiffrant la voix et les données et sécurisant le contenu des appareils. Ce pilote a utilisé une méthode de cryptographie hybride, combinant les avantages d’un système de clés publiques pour la commodité et d’un système de clés symétriques pour l’efficacité. Cette méthode est préconisée pour assurer une transition en douceur vers l’ère post-quantique.

Voila que Apple se prépare aussi pour l’ère post-quantique, le géant souhaite étendre son champ d’action pour se mettre à l’abri à l’ère du quantique. Avec le lancement de sa première protection post-quantique, la firme de Cupertino, l’un des plus grands déploiements de cette technologie de chiffrement résistante au futur, renforce ses pare-feu.

Des données cruciales sous protection renforcée

Chaque jour, des milliards de données médicales, de transactions financières et de messages personnels que nous échangeons sont protégés par cryptage. Le cryptage est primordial pour le bon fonctionnement de notre vie moderne et de l’économie mondiale. Cependant, la course de plusieurs décennies pour la création d’ordinateurs quantiques puissants, qui pourraient facilement percer notre cryptage actuel, pose de nouveaux risques.

Un protocole cryptographique en évolution

“Aujourd’hui, nous annonçons que le PQ3, notre protocole cryptographique post-quantique, sera intégré à iMessage”, indique Apple. Cette mise à jour, qui sortira prochainement sur iOS et iPad OS 17.4 et macOS 14.4, “est la mise à niveau de sécurité cryptographique la plus importante de l’histoire d’iMessage”, mentionne le blog de recherche en sécurité d’Apple.

Une cryptographie résistante au quantum

Dans un monde où l’informatique quantique prend de plus en plus de place, les agences de sécurité, les entreprises technologiques et les gouvernements intensifient leurs efforts pour développer des cryptographies résistantes au quantum. À la clef, une nouvelle génération d’algorithmes de cryptage capables de maintenir à l’abri nos systèmes actuels des éventuelles attaques basées sur l’informatique quantique.

“Avec le potentiel d’endommager sérieusement la plupart des systèmes cryptographiques en place aujourd’hui, l’arrivée des ordinateurs quantiques force les entreprises technologiques à prendre très au sérieux la menace qu’ils représentent“, affirme Lukasz Olejnik, chercheur indépendant en cybersécurité et consultant en confidentialité. Pour lui, le rythme est plutôt rapide, compte tenu de la jeunesse de la cryptographie post-quantique et de l’absence, pour le moment, d’ordinateur quantique fonctionnel.

Lire aussi