Publié le 25 mars 2024.
Par La Rédaction

Apple s’intéresse à l’IA générative chinoise de Baidu

Publié le 25 mars 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment Baidu, le géant chinois de l'internet, se retrouve au cœur des dernières rumeurs d'un accord monumental avec Apple pour la technologie GenAI !

Au cours des six premières semaines de 2024, le marché chinois des smartphones a connu un recul significatif, avec une baisse de 7% en glissement annuel des ventes unitaires. Plusieurs facteurs ont contribué à cette tendance négative, marquant un début d’année difficile pour le secteur. Un des principaux acteurs affectés a été Apple, qui a vu ses ventes chuter de 24% sur la période. Cette baisse est attribuée à une concurrence accrue et à une base de comparaison défavorable, janvier 2023 ayant enregistré des ventes exceptionnellement élevées. En outre, les performances en deçà des attentes de vendeurs clés tels qu’OPPO et vivo ont également pesé sur la croissance globale, maintenant le marché dans le rouge.

L’avenir immédiat du marché des smartphones en Chine semble incertain. La faible confiance des consommateurs, couplée à un nombre limité de nouveaux lancements, devrait tempérer la croissance à court terme. Les acteurs du marché devront naviguer avec prudence dans cet environnement difficile, tout en cherchant des stratégies pour stimuler la demande et inverser la tendance négative.

Le géant de la technologie, Apple, est réputé pour sa quête incessante d’innovation. Le dernier chapitre de cette quête semble désormais s’orienter vers l’intelligence artificielle générative (GenAI). Selon des informations, Apple aurait entamé des discussions préliminaires avec Baidu, le géant de la recherche chinois, sur l’utilisation de sa technologie GenAI sur ses appareils. Cette nouvelle intervient peu de temps après que Bloomberg ait évoqué une possible collaboration entre la société américaine et Google sur le projet Gemini.

La recherche d’un partenaire GenAI en Chine : une stratégie pour surmonter les obstacles réglementaires

Selon le Wall Street Journal (WSJ), Apple chercherait un partenaire GenAI en Chine pour contourner les obstacles réglementaires. L’entreprise, connue pour son iPhone, envisagerait des partenariats externes pour accélérer l’utilisation de cette technologie. En parallèle, Apple aurait également engagé des discussions avec OpenAI, soutenu par Microsoft, pour un arrangement similaire.

Tim Cook et l’engagement d’Apple envers la GenAI

La tension est clairement ressentie dans les déclarations quotidiennes concernant les avancées des modèles d’intelligence artificielle générative, y compris l’introduction de nouveaux formats tels que les interfaces neuronales directes (IND). Ces dernières, exemplifiées par des innovations telles que l’AI Pin ou Rabbit, marquent un progrès remarquable et disposent d’un plan d’action conséquent dans ce domaine. L’AI Pin est présenté comme le premier appareil multimodal portable et facile à utiliser. Il devient un assistant plus efficace au fil du temps, apprenant de ses interactions avec l’utilisateur sans nécessiter le téléchargement ou la gestion d’une application. Cette caractéristique permet à l’utilisateur de rester présent et concentré sur l’instant. Il se positionne comme un outil polyvalent et personnalisable, conçu pour améliorer la productivité et l’organisation personnelle de l’utilisateur tout en restant discret et facile à utiliser dans la vie quotidienne.

Dans une récente conférence sur les résultats financiers, Tim Cook, PDG d’Apple, a affirmé que son entreprise consacre “une quantité énorme de temps et d’efforts” à la GenAI. Selon Reuters, Cook aurait promis aux actionnaires d’Apple de divulguer les plans de l’entreprise concernant la GenAI plus tard cette année. D’après un précédent rapport de Bloomberg, Apple envisage d’utiliser l’IA pour améliorer la capacité de recherche à travers les données stockées sur les appareils.

Baidu, un partenaire de choix pour l’intégration de l’IA dans les smartphones

Dans le contexte de la rivalité technologique entre les États-Unis et la Chine, une collaboration entre Baidu et Apple peut sembler complexe, mais elle n’est pas nécessairement dépourvue d’intérêt pour les deux parties. il est importnat de noter que tout partenariat de ce type devra naviguer avec prudence à travers les complexités des relations internationales, des préoccupations de sécurité nationale et des réglementations commerciales qui sont de plus en plus présente. Les bénéfices potentiels d’une telle collaboration doivent être soigneusement équilibrés avec les risques et les défis posés par le climat géopolitique actuel.

En janvier, Samsung, le rival d’Apple, a accepté d’utiliser le chatbot IA de Baidu pour sa nouvelle série phare Galaxy S24 en Chine. Gartner prévoit que le nombre de smartphones dotés de capacités GenAI passera de pratiquement zéro en 2023 à 240 millions d’unités cette année. Les avancées d’Apple dans le domaine de l’IA générative promettent d’apporter des améliorations significatives à la manière dont nous utilisons nos appareils. Il ne reste plus qu’à attendre de voir comment cette histoire se développe. Est-ce que Baidu à un intérêt de travailler avec Apple

Ernie Bot : un modèle d’IA génératif prometteur

Ernie Bot est un modèle d’IA génératif très prometteur avec un large éventail de fonctionnalités et d’applications. Il sera intéressant de suivre son développement et son impact sur le marché de l’IA. Le modèle de langage est l’un des plus grands au monde, avec 11 milliards de paramètres, rivalisant avec GPT-3 et GPT-4. Sa puissance lui permet de traiter et de générer du texte, des images, du son et de la vidéo à partir d’une simple instruction. L’un des atouts de cette IA génératif est sa capacité à comprendre et à générer du texte en mandarin, ce qui lui donne un avantage sur ChatGPT dans le marché chinois. La version bêta publique a été lancée en décembre 2023, accessible via les magasins d’applications chinois ou le site de Baidu.

Lire aussi