Publié le 4 juin 2024.
Par La Rédaction

Docomo et ses partenaires investissent 100M$ dans un fournisseur HAPS

Publié le 4 juin 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment Docomo et ses partenaires ont investi massivement 100 millions de dollars dans un fournisseur de HAPS, une étape majeure pour l'industrie des télécommunications. Lors du MWC nous avions vu le potentiel de ce projet !

Un consortium d’organisations japonaises, mené par NTT Docomo, a alloué 100 millions de dollars à la filiale d’Airbus, Aalto HAPS, spécialisée dans les stations de plateforme à haute altitude alimentées par l’énergie solaire. NTT Docomo pense que HAPS sera une solution prometteuse pour l’extension de la couverture dans l’évolution 5G et 6G. L’objectif est de lancer des services de connectivité et d’observation de la terre au Japon et sur d’autres marchés d’ici 2026. Cet investissement a été réalisé par le biais du véhicule d’investissement du consortium, HAPS Japan. Il marque le début d’une alliance stratégique visant à commercialiser les services en utilisant les HAPS au Japon et à travers l’Asie, a expliqué Docomo dans un communiqué.

Space Compass, Mizuho Bank et la Development Bank of Japan font également partie du consortium.

Zephyr, l’avion tout-terrain de Aalto HAPS

Docomo a ajouté que l’avion Zephyr d’Aalto HAPS peut voler dans la stratosphère pendant des mois, fonctionnant comme une tour multifonction dans le ciel pour délivrer une connectivité 5G directe aux appareils avec une faible latence. En utilisant le service d’observation de la terre Strat-Observer d’Airbus, l’appareil peut également réaliser une gamme d’applications de surveillance, de suivi, de détection et de détection.

L’avenir du projet et les défis à relever

Samer Halawi, PDG de Aalto HAPS, a noté que cet investissement intervient alors que l’entreprise entre dans la prochaine phase de développement. Cela comprend :

  • L’instigation de plusieurs missions clients dans l’année à venir
  • L’établissement de sites de lancement et d’atterrissage pour Zephyr
  • La progression de son processus de certification

De son côté, Takaaki Sato, le CTO de Docomo, a déclaré que la technologie de réseau non terrestre (NTN) basée sur HAPS combine une “ingénierie de pointe unique avec des économies alignées pour étendre la couverture aux zones rurales et éloignées”.

Shigehiro Hori, co-PDG de Space Compass, a souligné que les nombreuses îles éloignées et les régions montagneuses du Japon sont difficiles à connecter sur le plan économique. Ainsi, la relation stratégique avec Aalto HAPS aiderait à “construire une nouvelle infrastructure de télécommunications dans ces zones et pendant une ère de déclin de la population”.

Une technologie prometteuse malgré des défis économiques

C’est un pari audacieux de la part de Docomo, qui a choisi HAPS comme technologie NTN clé. La plupart des opérateurs, y compris les concurrents nationaux, sont davantage concentrés sur la connectivité par satellite. Il faut savoir que l’Institut National de l’Information et des Communications Technologiques (NICT) a désigné quatre sociétés locales, dont NTT Docomo et Space Compass, pour développer des services mobiles directement destinés aux appareils grâce à l’utilisation de stations de plateformes à haute altitude (HAPS).

“Alors que l’économie des HAPS reste incertaine, la technologie présente certains avantages par rapport aux satellites”, déclare Einstein. En effet, les avions volent plus bas, offrent des vitesses de bande passante plus élevées et peuvent cibler plus facilement des zones spécifiques.

La technologie sera bien accueillie au Japon, où la couverture 5G, même dans le centre de Tokyo, laisse souvent à désirer, sans parler des zones rurales. Einstein rappelle que les montagnes couvrent 80% de la superficie du Japon. 04En décembre 2023, l’Institut National des Technologies de l’Information et de la Communication du Japon a sélectionné Docomo, NTT, Space Compass et Sky Perfect JSAT pour développer des services mobiles directement aux appareils en utilisant HAPS.

Lire aussi