Publié le 15 juillet 2020.
Par La Rédaction

C’est quoi le DAS de votre smartphone ?

Publié le 15 juillet 2020.
Par La Rédaction

Une partie de l’énergie transportée par les ondes électromagnétiques est absorbée par le corps humain. Pour quantifier cet effet, la mesure de référence est le débit d’absorption spécifique (DAS). Le DAS s’exprime en Watt par kilogramme (W/kg).

Un smartphone, comme tout autre appareil électronique, émet une certaine quantité de rayonnement qui pourrait affecter votre corps à long terme. Pour les smartphones, en particulier, cette valeur est mesurée en SAR (Specific Absorption Rate) ou DAS, qui nous indique la quantité d’énergie électromagnétique absorbée par le corps lors de son utilisation. Les directives internationales définissent les limites et les normes de mesure décrivent les protocoles d’évaluation du DAS. Lors d’une communication avec un appareil sans fil portatif, les tissus biologiques de l’utilisateur sont exposés à l’énergie du champ électromagnétique. Les fréquences utilisées par un téléphone mobile ou d’autres appareils commerciaux, la puissance absorbée par les tissus humains sont généralement quantifiées en termes de débit d’absorption spécifique (DAS).

Les limites de DAS moyennes sur l’ensemble du corps ou localement sur 1 g ou 10 g de tissu (moyenne spatiale maximale) sont établies dans les directives/normes internationales d’exposition.

En Inde, aux US, la valeur de rayonnement maximale autorisée pour un téléphone est de 1,6 Watt/kg, et chaque fabricant de téléphones est tenu de respecter cette limite. Certains smartphones émettent un rayonnement très faible, ce qui les rend plus sûrs à utiliser que d’autres.

En France, un décret publié le 17 novembre 2019 au Journal Officiel étend l’obligation d’affichage du DAS à tous les équipements radioélectriques ayant vocation à être utilisés à proximité du corps humain (téléphones, tablettes, certaines montres connectées, etc). Cette obligation est entrée en vigueur le 1er juillet 2020. Les valeurs limites pour le DAS sont prévues pour la tête, les membres et le tronc. Le DAS pour la tête et le DAS tronc ne doivent pas excéder 2 W/kg. Le DAS membres ne doit pas excéder 4 W/kg. Pour les équipements mis sur le marché à partir du 1er juillet 2020, les informations devront être disponibles dans la notice d’utilisation de chaque équipement. En espérant que cette information soit mise en valeur sur tous les sites web des opérateurs et constructeurs, avec une information précise !

La valeur DAS pour 7 smartphones hauts de gamme (Juillet 20020)

Samsung Galaxy Note 10 > 0,209
Samsung Galaxy S20 > 0,279
Huawei P40 Pro > 0,48
Oppo Find X2 Pro > 0.88
One pLus 8 Pro >0.95
iPhone 11 > 0,95
iPhone SE > 0.98

Samsung se démarque comme le seul fabricant s’efforçant de faire des niveaux inférieurs d’exposition aux rayonnements une priorité de conception de smartphone depuis 2006, notamment sur les antennes. Mais même cela est trompeur en ce qui concerne les niveaux SAR, car la FCC permet aux fabricants de choisir des tests SAR entre 5 mm et 15 mm de distance de séparation, et de nombreux téléphones testent à différentes distances de la tête et du corps simulés. Pour cette raison, il est presque impossible de comparer avec précision les téléphones de différents fabricants.

Il y a de nombreuses critiques des tests DAS/SAR qui commencent à dater et qui ne prennent pas en compte certaines populations, comme les femmes enceintes ! Il y a quelques recours collectif contre les constructeurs, dont Apple, pour permettre un DAS plus bas !

Évolution de la réglementation

En France nous avons Art-fi, 1er fabricant français d’appareils de mesure des ondes électromagnétique qui a une plate-forme de haute précision pour le test et la mesure du débit d’absorption spécifique (DAS/SAR). L’entreprise fournit des solutions pour accélérer la conformité réglementaire, les tests de pré-conformité et la certification en utilisant des technologies innovantes de mesure du champ électromagnétique. Il propose également des services professionnels pour la conception, le développement et la simulation d’antennes 3D-EM.

ART-Fi est prêt à aider l’industrie qui déploie la 5G à bénéficier de la technologie RF Vector le plus rapidement possible afin d’améliorer les performances de rayonnement des mobiles et des objets connectés, tout en réduisant considérablement les coûts et le temps de certification. C’est d’autant plus important que l’exposition humaine aux appareils mobiles est traditionnellement mesurée par un système dans lequel le corps humain (ou la tête) est modélisé par un fantôme et l’énergie absorbée par l’appareil est estimée sur la base des champs électriques mesurés avec une seule sonde. Et ce type de système souffre d’une faible efficacité en raison du balayage volumétrique répété dans le fantôme nécessaire pour capturer l’énergie absorbée dans tout le volume.

Recommandations

– Utiliser un kit piéton pendant vos appels, pour réduire l’exposition en éloignant le mobile de votre corps. Il permet de diviser l’exposition au mobile d’un facteur allant jusqu’à 400. D’autant comme le précise l’OMS que la communication dure plus de 6mn !
– Les femmes enceintes et les adolescents sont encourager à éloigner du ventre leur mobile.
– Téléphoner de préférence dans les zones où la réception radio est de bonne qualité (4/5 barres sur votre écran), le smartphone émet plus faiblement.
– Eduquer et inciter vos enfants et adolescents à faire une utilisation modérée du téléphone mobile.

À lire un rapport datant de 2017 sur les Radiofréquences et la santé dont la définition de l’hypersensibilité électromagnétique.

Lire aussi