Publié le 22 novembre 2023, modifié le 22 novembre 2023.
Par La Rédaction

Binance : nouveau chapitre, nouvelle équipe

Publié le 22 novembre 2023, modifié le 22 novembre 2023.
Par La Rédaction

Binance a conclu un accord avec les régulateurs des États-Unis pour payer plus de $4 milliards d'amendes. La startup fondé en 2017 a transformé le marché avec + de 150 millions d’utilisateurs qui ont choisis Binance dans le monde

Binance a construit une communauté et un écosystème  qui a permis aux individus d’exploiter la puissance de la technologie blockchain pour débloquer des opportunités pour leurs familles, leurs communautés et leurs économies dans le monde entier. Ils ont défriché un terrain vierge dans de nombreux pays, ce qui a provoqué  des enquêtes sur des problèmes historiques de conformité et de sanctions. Binance vient de conclure un accord avec plusieurs agences américaines (DOJ, CFTC, OFAC, FinCEN) . Cet accord marque la reconnaissance des infractions de conformité de Binance et représente une étape clé pour l’entreprise, lui permettant de tourner la page sur un passé difficile et de se concentrer sur l’avenir.

La plus grande bourse de crypto-monnaies en termes de volume quotidien de transactions de crypto-monnaies va payer $4,3 milliards d’amendes pour violation des lois anti-blanchiment d’argent et sanctions. Le département du Trésor a déclaré que Binance n’avait pas signalé plus de 100 000 transactions suspectes impliquant des groupes terroristes, des ransomwares, du matériel d’exploitation sexuelle des enfants et des escroqueries. La principal d’entre eux est l’accusation selon laquelle Binance a été utilisé pour envoyer de l’argent aux Brigades Al-Qassam, la branche militante du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien, Al-Qaïda, etc, et l’État islamique d’Irak et de Syrie.

Croissance rapide

Bien que Binance ait connu une croissance rapide depuis ses débuts, elle a dû faire face à des lacunes en matière de contrôles de conformité. Reconnaissant ces défis, Binance a travaillé à restructurer son organisation et à améliorer ses systèmes, notamment en renforçant son équipe de direction avec des experts en conformité issus de divers horizons. L’entreprise  souligne son engagement envers la sécurité des utilisateurs et assure que chaque actif utilisateur est couvert à 100 %. L’accord avec les agences américaines ne suggère pas que Binance ait détourné des fonds d’utilisateurs ou participé à une manipulation de marché. L’entreprise se positionne pour une croissance à long terme, en se concentrant sur la protection des utilisateurs et le développement d’une plateforme durable. Le fondateur de Binance, bien qu’il ne soit plus PDG, reste un actionnaire majoritaire et continue de fournir des conseils.

Binance envisage l’avenir en s’attaquant aux défis actuels du secteur, en élaborant des normes élevées en matière de conformité, de sécurité, de coopération avec les autorités et de transparence. L’entreprise affirme être devenue plus forte, ayant tiré des leçons précieuses qui profitent à l’ensemble du secteur des cryptomonnaies. Ils mettront en avant l’importance de la conformité et de la transparence pour regagner la confiance dans un marché difficile, se targuant d’investir significativement dans ces domaines.

Changement de tête

Changpeng Zhao (CZ), fondateur et PDG de Binance, se retire de son poste de PDG. En tant qu’actionnaire majoritaire de Binance, il restera une ressource disponible pour consultation sur les domaines historiques de notre entreprise. Avec effet immédiat, Richard Teng, l’ancien Responsable Global des Marchés Régionaux de Binance, succède à CZ en tant que PDG. Selon le New York Times, Zhao devra s’acquitter personnellement d’une amende de 50 millions de dollars et risque une peine pouvant aller jusqu’à 18 mois de prison.

CZ est une personnalité clé étroitement associée à l’essor d’un modèle commercial de la cryptomonnaie. Binance Coin, le jeton natif a chuté de 5,3% par rapport à sa valeur un jour plus tôt à $242, selon les données de CoinDesk.

Sécurité et conformité

Binance a entrepris une restructuration approfondie de son organisation, de ses équipes et de ses systèmes, en établissant une nouvelle norme en matière de conformité dans l’industrie. L’entreprise a amélioré ses capacités internes de détection et d’analyse dans la lutte contre le blanchiment d’argent (AML), devenant ainsi un modèle dans le secteur. Elle continue d’améliorer ses politiques globales en matière de AML et joue un rôle actif dans l’assistance aux forces de l’ordre pour combattre la cybercriminalité, la criminalité financière et le terrorisme.

Ils ont été parmi les premières plateformes à imposer des procédures KYC (Know Your Customer) pour tous les utilisateurs, y compris l’identification par pièce d’identité et selfie, en utilisant des fournisseurs mondiaux pour la vérification. Elle effectue des vérifications via World-Check pour identifier les antécédents criminels, les liens avec le terrorisme, les personnes politiquement exposées et les listes de surveillance des sanctions. L’entreprise emploie également des outils de surveillance pour détecter et arrêter les transactions suspectes. Ces dernières années, Binance a investi massivement dans son programme de conformité. La société dispose désormais d’une équipe de direction expérimentée en matière de conformité, supervisant une équipe de centaines de professionnels, dont beaucoup ont une expérience en application de la loi ou dans des agences de régulation et possèdent des certifications professionnelles en matière de conformité.

En matière de sanctions, Binance possède une équipe dédiée qui veille au respect scrupuleux des règles mondiales. L’entreprise a investi dans le respect des sanctions, utilisant des outils tiers avancés pour les contrôles et restrictions liés aux lois sur les sanctions de divers pays, y compris la surveillance et le filtrage en temps réel des transactions liées aux sanctions onchain.

Lire aussi