Publié le 8 octobre 2021, modifié le 8 octobre 2021.
Par La Rédaction

Avoir un numéro de mobile utilisable à travers les réseaux et les frontières, c’est Mobile X

Publié le 8 octobre 2021, modifié le 8 octobre 2021.
Par La Rédaction

Le MVNO Mobile X sera lancé en 2022 avec l'aide de l'opérateur mobile US Verizon.

L’histoire de MVNO avec un modèle de tarification innovant n’est pas nouvelle et attire toujours dans certains pays du monde des créations. Le marché des opérateurs de réseau virtuel mobile (MVNO) des États-Unis était évalué à 13,15 milliards USD en 2020 et devrait atteindre 16,24 milliards USD d’ici à 2026, enregistrant un TCAC de 3,5 % au cours de la période de prévision (2021-2026).

Le marché des opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO) aux États-Unis est considéré comme mature et développé. Les MVNO ont commencé à fonctionner aux États-Unis en 2011. Depuis lors, le marché des MVNO a connu une croissance prolongée par rapport à l’augmentation du nombre d’abonnés mobiles. Les États-Unis comptent quatre grands opérateurs, qui fournissent une infrastructure de réseau à 139 MVNO qui desservent leurs 36 millions d’abonnés actifs en avril 2019, comme l’a rapporté la GSMA. Les MVNO ont prospéré aux États-Unis grâce au programme Lifeline géré par FCC aux États-Unis.

Le marché américain de la téléphonie mobile se dirige vers la saturation et un taux de pénétration franchi à 80 % en 2019, avec de grandes entreprises telles que T-Mobile, Verizon et AT&T, détenant une part importante de la base d’utilisateurs du pays. Aux États-Unis, les MVNO deviennent de plus en plus un moyen d’amener des segments supplémentaires dans la base d’abonnés sur le réseau de l’opérateur hôte en se concentrant sur des propositions de valeur spécifiques pour des segments cibles de niche de clients. 

Mobile X

Mobile X est un nouveau MVNO américain créé par le fondateur de Boost Mobile (8 millions d’abonnés), Peter Adderton annonce avoir choisi Verizon (NaaS) en tant que partenaire alors qu’il travaille à la création d’un service basé sur le cloud qui permettra à ses abonnés d’utiliser un numéro unique à travers les réseaux et les frontières nationales des US. L’objectif de la startup est d’utiliser l’intelligence artificielle et la plate-forme de réseau en tant que service de Verizon pour permettre aux clients de créer leurs propres plans personnalisés. Mobile X ne consiste pas à créer un MVNO, mais à créer une plate-forme de connectivité en tant que service (CAAS).

Mobile X devrait fournir une connectivité mondiale sans frais d’itinérance des données, ce qui signifie que les clients n’auront besoin que d’un seul numéro de téléphone, d’un seul service. C’est une application pour smartphone qui utilisera l’intelligence artificielle qui permettra de piloter son compte. Il existe encore de nombreuses inconnues associées au lancement prochain de Mobile X comme le fait de proposer des smartphones de marque en prépayé ou postpayé.

“Les opérateurs mobiles vendent aux consommateurs bien plus qu’ils n’en auront jamais besoin et n’ont clairement pas besoin de faux illimités”, a tweeté le fondateur de Mobile X. La startup est sur le point d’entrer sur le marché américain des MVNO au moment-même où les opérateurs nationaux se concentrent de plus en plus sur ce domaine. Verizon tente d’acheter Tracfone, le plus grand MVNO du pays, et Dish Network lance un téléphone 5G exclusif et un programme de fidélisation pour ses clients Boost MVNO. Pendant ce temps, les câblo-opérateurs Comcast et Charter font état d’une croissance saine du nombre d’abonnés dans leurs réseaux MVNO.

Peter Adderton n’en est pas à son coup d’essai sur la création d’opérateurs mobile, il a également lancé AMP’d Mobile en 2004, qui avait fermé en 2007 (MVNO détenu à 18% par Vivendi). Il est considéré comme un innovateur du secteur qui a lancé plusieurs concepts.

Lire aussi
Télécom

Guerre des brevets autour de la 5G

Le monde des brevets est une réalité dans le monde des telcos et les industries de l'audio, du sans-fil, de la diffusion, de l'automobile...