Publié le 25 novembre 2021, modifié le 25 novembre 2021.
Par Christophe Romei

Attention danger, shit coins, Les cryptopolitics, La collection samuraicats, .ART un modèle – veille Crypto

Publié le 25 novembre 2021, modifié le 25 novembre 2021.
Par Christophe Romei
Brèves nouvelles Crypto

Brèves nouvelles Crypto

Depuis le lancement du Bitcoin en 2008, la Crypto présente une quantité infinie d'espace blanc avec des opportunités de marché imaginables et inimaginables, souvent le mobile au centre de l'Art au Gaming. S4721

Invest

Depuis quelques semaines les investisseurs en crypto-monnaies sont sur des montagnes russes avec le bitcoin tombant sous la barre des 60 000 $, l’écosystème a quand même pris une bouffée d’air frais avec cette annonce de fin de semaine : Gemini, une plate-forme de crypto dirigée par les célèbres “crypto-jumeaux” Cameron et Tyler Winklevoss, a levé 400 millions de dollars, pour une valorisation stupéfiante de 7,1 milliards de dollars pour son tout premier financement extérieur.

Gemini, un échange et dépositaire de crypto, permet aux investisseurs individuels et institutionnels d’acheter, de vendre et de stocker des crypto-actifs. La société s’est également diversifiée dans les jetons non fongibles via Nifty Gateway, une plate-forme NFT détenue à 100 % en concurrence avec OpenSea (qui a récemment levé 100 millions de dollars auprès de a16z). La société s’est également étendue au crédit, ouvrant la voie à une poignée d’autres géants de la crypto-monnaie vers des sources alternatives de dette à la consommation. Les 400 millions de dollars levés permettront aux frères Winklevoss de continuer à s’étendre géographiquement et de s’attaquer à la vision de Facebook et de Mark Zuckerberg sur le métavers.

Il y aussi 9,5 milliards de dollars dépensés en utilisant la monnaie numérique de la banque centrale chinoise, Chipper Cash obtient une valorisation de 2 milliards de dollars avec un tour d’extension de 150 millions de dollars dirigés par FTX, et Goldman Sachs qui utilise Digital Asset pour créer une plate-forme ouverte pour les actifs tokenisés.

L’écosystème Metamask

En 2021, l’écosystème de la finance décentralisée, ou DeFi, a été multiplié par plus de 20. Il a attiré des millions d’utilisateurs et bon nombre des principales organisations mondiales avec des rendements qui dépassent de loin ceux de la finance traditionnelle. Cependant, pour les investisseurs ayant des exigences de qualité institutionnelle accrues, l’allocation de capital à DeFi est souvent difficile.

MetaMask Institutional est une extension conforme aux institutions du portefeuille DeFi le plus fiable au monde, MetaMask. Nous permettons aux fonds crypto, aux teneurs de marketplace de négociation d’échanger, de miser, d’emprunter, de prêter, d’investir et d’interagir avec plus de 17 000 protocoles et applications DeFi.

Le mois dernier, nous avons annoncé des partenariats avec les principaux fournisseurs de services de garde Bitgo, Qredo et Cactus Custody. Nos partenaires travaillent grâce à l’intégration avec la plate-forme MMI et à l’ajout d’un support supplémentaire pour les chaînes EVM. Bientôt, ils seront largement disponibles pour tous les clients MMI.

Attention danger, shit coins !

Ce monde est rempli de dangers et il est loin d’être altruiste. Les investisseurs et les banquiers ont un profond désaccord sur la façon dont les crypto-monnaies finiront par s’ébranler, mais ce qu’ils savent, c’est que les prix ont été extrêmement volatils. Alors que Bitcoin, Ethereum et d’autres sont de plus en plus acceptés par Wall Street, l’univers plus vaste est peuplé d’un nombre sans cesse croissant de nouveaux coins, parfois même non testés – certains si discutables qu’is sont littéralement connus sous le nom de “shits coins”.

Avec les pannes techniques et les changements de prix soudains, rien ne garantit que ces jetons peuvent réellement être convertis en espèces. Et dans le monde de la crypto-monnaie, il est également considéré comme un rite de passage que de se faire arnaquer un moment ou à un autre. Cela peut convenir aux investisseurs fortunés qui peuvent supporter le risque, mais pourrait laisser les participants y compris dans les pays en développement, vulnérables.

Les capital-risqueurs et les fonds spéculatifs tentent de tirer profit de cette nouvelle ruée vers l’or en ligne dans laquelle ils prédisent que des milliards de personnes vont balayer, écraser, tirer ou tuer dans l’espoir de gagner des jetons numériques souvent dans les jeux vidéos.

Crypto.com est partout

Crypto.com opère dans plus de 90 pays et dessert plus de 10 millions d’utilisateurs. Avec une carte Visa, des paiements, des NFT, des emprunts et des prêts, Crypto.com est davantage une néo-banque pour l’avenir numérique.

Crypto.com est partout, des publicités télévisées omniprésentes mettant en vedette Matt Damon aux promotions généralisées, le marché des actifs numériques est partout. Crypto.com entre dans un tout autre domaine en achetant les droits de dénomination du Los Angeles Staples Center, qui sera bientôt connu sous le nom de Crypto.com Arena. Le changement aura lieu le jour de Noël. L’accord couvrira les LA Lakers, les Kings, le Microsoft Theater, etc., vantant ainsi Crypto.com sur le devant des sites sportifs internationaux et de lieux d”exposition affiliée. Ce n’est pas la première arène à être renommée d’après une entreprise de cryptographie. FTX a revendiqué un accord similaire à Miami.

Artiste Japonais

Figure emblématique du pop art japonais, Hiro Ando puise son inspiration dans les rues de Tokyo. Il est co-fondateur du Studio Crazy NOOdles, un collectif d’artistes essentiellement japonais qui se distingue par ses projets profondément novateurs. À travers son collectif, Hiro Ando s’apprête à lancer une nouvelle collection digitale centrée autour d’œuvres d’art numériques NFT (jeton non fongible). Audacieuse, cette collection samuraicats.io établit un pont entre réel et virtuel.

Les cryptopolitics

Le concept est assez simple : chaque candidat (ou pré-candidat) à la Présidentielle 2022 possède son avatar dans le monde des cryptopolitics (CYP) matérialisé par une carte. Accumuler les cartes permet de créer des “équipes de campagne” qui vont s’affronter pour remporter des victoires. Chaque carte est un NFT utilisant la technologie de layer 2 d’inBlocks qui permet des écritures blockchain très rapides et à un coût très faible. Elles sont échangées grâce à la technologie OTC (over the counter) d’inBlocks qui permet de créer des marketplaces d’échange d’actifs digitaux. Chaque évolution de carte (combat remporté, changement de propriétaire, niveau passé, fusion avec une autre carte, destruction) est tracée dans le layer 2. Ainsi les joueurs peuvent avoir confiance dans la valeur des cartes qu’ils peuvent décider d’acquérir. Les meilleures équipes de campagnes remportent des victoires qui leur donnent accès à des récompenses. Ces dernières permettent de faire évoluer l’équipe et les possibilités du jeu.

Source

Tencent peut soutenir le métavers

Le géant chinois des médias sociaux Tencent s’attend à ce que Pékin autorise les “métavers”à condition qu’ils soient conformes aux règles chinoises. Le gouvernement chinois soutiendra le développement de telles technologies tant que l’expérience utilisateur sera réellement fournie dans le cadre réglementaire, a déclaré Lau de Tencent. En Chine, Internet est étroitement censuré et les autorités ont mené une vaste répression contre ses géants autrefois autonomes, dont Tencent depuis l’année dernière. Le régulateur (Pekin) a interdit toutes les transactions crypto, renforcé la surveillance de l’industrie du jeu et a également mis en garde contre les investissements “aveugles” dans les actions liées au métaverse. Il y a plusieurs voies vers l’opportunité du métavers, comme par le biais de jeux interactifs ou d’un réseau social avec beaucoup d’autres perspectives…

Tencent détient une participation de 40 % dans Epic Games et a une coentreprise avec Roblox qui travaille tous deux sur leurs propres métavers. La société, dont les activités comprennent également l’application de réseautage social et de messagerie dominante en Chine, WeChat, a également enregistré plus de 20 marques de commerce liées au métaverse pour ses applications en Chine et travaille sur des jeux multijoueurs plus immersifs.

L’Australie prudente en matière de crypto-monnaie

Alors que la Reserve Bank of Australia (RBA) mène des recherches sur diverses applications des crypto-monnaies et des technologies de grand livre distribué, elle n’est soumise à aucune pression pour déployer rapidement des solutions pour répondre aux besoins clairs du marché, a déclaré un représentant plus tôt dans la journée. Certaines enquêtes ont affirmé qu’environ 20 % de la population australienne détenait des crypto-monnaies, et que Dogecoin à lui seul était détenu par 5 % des Australiens.

Source

Horlogerie de Luxe sur la marketplace SM-ART

La toute première Patek Philippe NFT, qui est basée sur le modèle Nautilus, va voir le jour. Elle a créé le jeton en partenariat avec un collectionneur privé du Moyen-Orient qui possède l’un des modèles abandonnés. Après l’enchère, la montre physique sera ensuite fractionnée via un actif non fongible (NFA), qui permettra aux membres enregistrés de la plate-forme d’acheter des actions de la pièce d’horlogerie à des fins de négociation.

La Nautilus, une montre de sport de luxe conçue par la légende de l’horlogerie Gerald Genta, a été introduite en 1976. Son boîtier s’inspire d’un hublot de navire et présente une lunette octogonale aux coins arrondis qui évitent les conceptions traditionnelles. Il a gagné une place de choix dans le canon des collectionneurs de montres pour ce qui était, à l’époque, une utilisation non conventionnelle de l’acier inoxydable.

SM-ART souhaite préserver et revigorer les objets de collection de grande valeur en les introduisant dans son domaine public numérique.

DeFi The Game

La plate-forme construit un écosystème qui révolutionne la manière dont les athlètes peuvent interagir avec leurs fans, à commencer par le monde du cricket. Avec une carrière s’étalant sur plus d’une décennie, Herschelle Gibbs est une pionnière dans le sport et a été la première joueuse de cricket à frapper 6 sixes consécutifs lors d’un match de Coupe du monde. L’artiste qui fait du collage Morysetta et la société de mode virtuelle DRESSX proposent des récompenses intéressantes à travers des NFT.

Source

AR.ART

L’équipe .ART, dont le siège est à Londres, s’efforce d’être à la pointe de l’innovation depuis le lancement de .ART en 2017 en tant que domaine le plus important pour la communauté artistique. Elle a rassemblé une communauté mondiale de plus de 150 000 personnes et organisation, lancé plusieurs nouveaux produits numériques. Elle travaille sur de nombreux projets NFT, métavers… – .ART est l’un des rares domaines qui travaille activement à l’intégration de la blockchain. Son outil de certification ip.art, le .ART Digital Twin, a facilité une place pour les adresses blockchain bien avant qu’aucun artiste numérique ne connaisse les NFT. Grâce à l’intégration d’Ethereum, les domaines .ART peuvent également être utilisés comme adresses crypto, ce qui en fait une plate-forme tout-en-un. Le domaine permet également aux artistes de frapper leurs œuvres directement sur OpenSea.

Grâce à la puissance d’Internet, la communauté a pu “forker” (répliquer sur la blockchain) la plate-forme d’origine sur une nouvelle adresse : hicetnunc.art

Ils ont créé Electric Artefacts, un espace très prometteur offrant des conseils, une assistance et un espace numérique pour les artistes, les collectionneurs, les marques et les passionnés, le studio a apporté des contributions constantes à la communauté NFT à travers des éditoriaux, des expositions et une série d’autres projets.

Flash

Lire aussi