Publié le 16 février 2021, modifié le 16 février 2021.
Par Christophe Romei

Arrêtez d’utiliser Safari, utilisez un navigateur sur iOS

Publié le 16 février 2021, modifié le 16 février 2021.
Par Christophe Romei

Capter la navigation d'un navigateur sur mobile a toujours été une course et au fil des années, il y a eu beaucoup de prétendants et peu d'élus.

Est-ce que vous êtes de ceux qui pensent que les extensions sont parmi les meilleures choses à propos des navigateurs Web de bureau ? Ce qui permet d’utiliser des outils supplémentaires. Sur Chrome, j’ai une dizaine d’extensions qui sont des outils indispensables dans ma productivité de veille ! Une application iPhone et iPad appelée Insight tente d’apporter cette même extension au Web mobile.

Cette alternative gratuite au navigateur Safari est livrée avec sa propre suite d’extensions sous la forme d’un “store” et permet également aux utilisateurs d’en créer de nouvelles avec un SDK. Dès l’installation, on vous propose une liste des extensions d’Insight, qui est limitée, mais utile :

Il n’est pas clair si l’application fait davantage pour lancer des extensions supplémentaires créées par des développeurs à l’avenir. Apple a généralement interdit aux applications d’offrir la fonctionnalité de store sur iOS, et Insight semble éviter l’apparition de fonctionnalités de type magasin avec ses extensions actuelles. La plupart d’entre elles sont automatiquement suggérées et ils en présentent sur leur compte Twitter. L’une d’elle permet d’inverser les couleurs quand le téléphone est en mode sombre.

Les navigateurs mobiles sont nombreux sur le marché, cela a toujours été le cas. Par exemple, Brave, avec Firewall + VPN, qui d’ailleurs est très bien noté et enregistre plus de 25 millions d’utilisateurs mensuels avec des utilisateurs actifs quotidiens qui ont également grimpé à 8,6 millions. L’un des atouts pour un navigateur, c’est ce que propose Brave, protéger la vie privée et permettre de reprendre le contrôle de son expérience de navigation. Ils ont aussi développé Brave Ads, la première plate-forme publicitaire mondiale basée sur la confidentialité qui est utilisée avec des marques mondiales telles qu’Amazon et Lenovo. Ce qui est fort, c’est que les campagnes permettent de rémunérer les utilisateurs qui reçoivent 70 % des revenus en BAT, une crypto-monnaie qui a fait 4 millions de transactions mensuelles et la prise en charge de plus de 12 millions de portefeuilles.

BAT peut aussi tout simplement être utilisée comme une monnaie d’échange. Elle est conçue pour être échangée entre utilisateurs, annonceurs et éditeurs, et repose sur un concept inhabituel, bien que très important pour les entreprises publicitaires opérant à l’ère numérique, l’attention de l’utilisateur.

Privacy

Les autres navigateurs sont bien présents sur les stores, les plus populaires étant Qwant, Opera Touch, DuckDuckGo, Yandex, Firefox Focus et bien sûr Chrome et Safari. Si on fait un focus sur les extensions, c’est surtout un problème d’ergonomie qui empêche une bonne expérience utilisateur. Sur un écran de la taille d’un iPhone 12 ou Max, cela ne changera rien, il n’y pas la place pour afficher les extensions et jouer avec comme dans Chrome sur Mac ! Il y a quelques années, un navigateur avait essayé d’avoir un menu flottant, c’était une bonne idée mais peut-être pas comprise par tous les utilisateurs.

Opera – insight

Opera – insight

La privacy est un cheval de bataille que tous proposent avec des formes différentes, l’un d’eux, DuckDuckGo, donne une note au site web qui vous permet de savoir ce qu’il collecte, ce n’est pas optimum mais c’est un excellent début.

C’est un fait connu, chaque étape prise dans les moteurs de recherche est soigneusement surveillée et enregistrée dans le but de personnaliser l’expérience de navigation. Bien que les résultats de recherche personnalisés offrent une grande commodité aux utilisateurs, ils posent néanmoins des problèmes de confidentialité. Les statistiques de DuckDuckGo prouvent que les internautes ne veulent plus être profilés, ils veulent de vrais résultats. L’approche de DuckDuckGo a montré que les moteurs de recherche n’ont pas besoin de profiler leurs utilisateurs pour leur fournir les informations qu’ils recherchent. Au deuxième trimestre 2019, 62 % des recherches organiques de DuckDuckGo provenaient d’appareils mobiles. Avec un taux de croissance annuelle de 30 % et en fonction de leur modèle d’affaires, ils atteindront d’ici cinq ans un chiffre d’affaires annuel de 150 millions de dollars !

UX

C’est certain, des progrès ont été faits, la vitesse lente, les navigateurs et les contenus médiocres, un petit écran à basse résolution combiné à une mauvaise interaction et une mauvaise conception de l’interface n’ont pas réussi à offrir une bonne expérience mobile pendant des années. Est-ce que la navigation mobile dans un navigateur s’est beaucoup améliorée ? Cela reste limité car l’effort est à faire aussi du côté de la conception et présentation des sites Web, mais c’est un autre sujet.

D’autant qu’à l’usage sur mobile dans le navigateur en 2019, Google Chrome prévaut sur les appareils mobiles avec un taux d’utilisation de 65 %. Safari est employé par 18 % des Français interrogés, alors que 12 % des utilisateurs mentionnent d’autres navigateurs.

Selon Forrester, l’employé moyen passe 2,7 heures à utiliser un navigateur chaque jour sur PC. (2019)

Chiffres

Parmi les navigateurs Internet mobiles, Safari d’Apple s’avère être le choix le plus populaire parmi tous les utilisateurs d’Internet mobile aux États-Unis. Les derniers chiffres montrent que 57,51 % de tous les utilisateurs mobiles américains utilisent Safari pour naviguer sur Internet, Google Chrome venant en deuxième position avec 35,56 %. Ces statistiques de navigation mobile ne devraient pas surprendre, étant donné que les iPhone sont populaires aux États-Unis et que Safari est préinstallé sur tous les appareils iPhone. Dans l’état actuel des choses, il y a environ 110,3 millions d’utilisateurs d’iPhone aux États-Unis.

Google Chrome est toujours le premier parmi les navigateurs mobiles les plus populaires. Environ un utilisateur sur trois préfère Chrome et un sur cinq utilise Safari. Les statistiques du navigateur pour les appareils mobiles divergent de nos autres statistiques ici. Firefox est introuvable et Samsung et UC Browser détiennent une part de marché importante avec respectivement 6,5 % et 5,8 %. Ils sont suivis par Opera avec 2,7 %.

Lire aussi