Publié le 19 décembre 2023, modifié le 21 décembre 2023.
Par La Rédaction

Apple en crise ? Suspension inattendue des ventes des montres récentes !

Publié le 19 décembre 2023, modifié le 21 décembre 2023.
Par La Rédaction

Apple sur le point de suspendre les ventes de ses montres les plus récentes : découvrez l'impact potentiel sur l'industrie technologique mondiale.

Apple a été impliqué dans de nombreux procès pour violation de brevet au cours des dernières années. Les principaux protagonistes de ces procès sont des entreprises de téléphonie mobile, des fabricants de semi-conducteurs et des sociétés spécialisées dans l’acquisition de brevets. Le géant a également été poursuivi par d’autres entreprises pour violation de brevet, notamment Motorola Mobility, Ericsson et Nokia. Apple a remporté certains de ces procès, mais a également perdu d’autres.

Le procès le plus célèbre est celui qui a opposé Apple à Samsung en 2012. Apple a accusé Samsung d’avoir violé plusieurs brevets liés à l’iPhone et à l’iPad. Le procès a duré plusieurs années et a été très médiatisé. En 2014, un jury a statué en faveur d’Apple et a condamné Samsung à payer 1 milliard de dollars de dommages et intérêts. Samsung a fait appel et a finalement obtenu une réduction de la somme à 548 millions de dollars.

Dans une décision qui secoue le monde de la tech, Apple a été contraint de retirer de la vente deux modèles de sa célèbre Apple Watch. Cette décision fait suite à une plainte déposée par l’entreprise de dispositifs médicaux, Masimo. Une sentence qui a été rendue par la Commission Internationale du Commerce Américain (ITC) en raison d’une violation de brevet. Selon des rapports publiés, Apple a décidé de cesser la vente de l’Apple Watch Series 9 et de l’Apple Watch Ultra 2. Ces modèles ne seront plus disponibles sur la boutique en ligne US d’Apple à partir du 28 décembre, tandis que les points de vente physiques les retireront le 24 décembre. Les modèles SE et Nike ne disposent pas de cette fonctionnalité et peuvent donc continuer à se vendre.

Les deux modèles, ou familles de modèles, concernés représentent environ 80 % des ventes d’Apple Watch aux États-Unis.

Le cœur du litige : l’oxymétrie de pouls

L’utilisation de la fonctionnalité d’oxymétrie de pouls basée sur la lumière est au cœur de ce conflit juridique avec Masimo. Cette technologie, qui permet de mesurer les niveaux d’oxygène, a été jugée par l’ITC comme une violation des brevets détenus par Masimo sur ces deux modèles d’Apple Watch.

Une bataille juridique de longue haleine

La société Masimo avait porté plainte contre Apple en 2020 auprès du district central de Californie et avait saisi l’ITC un an plus tard. En janvier, un juge américain a statué que Apple avait enfreint les lois commerciales en important et vendant des appareils violant les brevets. En octobre, l’ITC a conclu que Apple avait violé deux des brevets de Masimo. Cette recommandation était soumise à une période de revue de 60 jours par le président des États-Unis, Joe Biden, qui devait prendre fin le 25 décembre. Ryan Reith, vice-président du programme du secteur de suivi des appareils mobiles du cabinet d’études IDC, a déclaré à Reuters que l’arrêt des ventes de ces deux montres durant la période des fêtes n’aurait pas beaucoup d’impact sur Apple à court terme, mais pourrait en avoir en janvier et février.

En tout cas d’après une étude de Statista Consumer Insights, l’Apple Watch règne en maître sur le marché américain des smartwatches. Avec 59% des utilisateurs la préférant à ses concurrents comme Fitbit (27%) ou Samsung, son influence est indéniable. Cette domination rend l’impact de l’interdiction d’autant plus significatif, touchant un large pan du marché.

Lire aussi