Publié le 11 décembre 2008, modifié le 19 octobre 2014.
Par La Rédaction

Android met-il en danger les constructeurs téléphoniques actuels ?

Publié le 11 décembre 2008, modifié le 19 octobre 2014.
Par La Rédaction

Quand Google a annoncé l’arrivée d’Android
en fin d’année dernière il s’est rapidement formé deux camps naturels.
Les partenaires du projet comme HTC, LG ou Motorola et les concurrents
comme Nokia ou Sonny-Ericson. Aujourd’hui on peut se demander s’il ne
fallait pas également penser qu’Android permettrai l’émergence de nouveau acteurs ? 

En effet ces dernières semaines nous avons vu apparaître des noms comme
Sciphone, QIGI, Open-Moko, Kogan Agora ou encore de manière plus incertaine
Huawei. Tous ces noms (nom de téléphone ou nom du fabricant) se
présente aujourd’hui comme des concurrents sérieux contre les grands
constructeurs. Sur le papier on peut voir des spécifications dignes des
plus grands smart-phones à des prix plutôt intéressants. Android
et bien sûr le moteur de cette nouveauté puisque maintenant n’importe
quelle société qui a des compétences pour la fabrication hardware peut
choisir Android
en se contentant d’écrire les drivers pour accoler le hardware à l’OS.
On pourrait presque penser que ces sociétés ont un coup (pour l’étude
de conception) réduit d’au moins 40 Du coup, qui peut dire que c’est
acteurs ne vont pas grignoter des parts de marché aux grands
constructeurs ?

Ce modèle peut faire penser à la grande
distribution et à l’ultra discount, Peut être d’ici deux ans on aura
les grands constructeurs de mobile avec tout un tas de services
complémentaire pour appâter le client. De l’autre côté, des petits
constructeurs qui proposeront des téléphones moins chers, mais sans
fioriture !

Maintenant Google pèsera dans la balance sur les
dites "fioriture" puisqu’ils fournissent quand même des services
alléchants et gratuits. Auteur Ludovic Perrier pour la catégorie plateforme Google Android.

Et vous, vous faites vos courses où aujourd’hui ? 

Lire aussi