Publié le 15 avril 2020, modifié le 6 mai 2020.
Par La Rédaction

6 réponses aux questions de Cedric O sur les applications de tracking

Publié le 15 avril 2020, modifié le 6 mai 2020.
Par La Rédaction

Micha Benoliel, Co-Founder & CEO de l'app Coalition, répond aux questions pour comprendre le bénéfice à utiliser une app pour sortir du confinement et redémarrer les activité économiques !

Interrogé par des députés, Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique a mis en relief de nombreuses réserves à la fois techniques, pratiques et liées à la vie privée sur le projet StopCovid, l’application de tracking qui est une une brique potentielle d’une stratégie globale pour lutter contre le Coronavirius.

1/ Le Bluetooth n’a pas été conçu pour mesurer des distances

Le Bluetooth est une norme de communication permettant l’échange de données à très courte distance en utilisant des ondes radio. Sa destination est de simplifier les connexions entre les appareils électroniques en supprimant des liaisons filaires. Le Bluetooth n’a pas été historiquement créé pour mesurer des distances mais il est possible de créer un protocole spécifique d’estimation des distances. De plus, l’outil peut être utilisé pour partager des informations de manière 100% RGPD compliant. Notamment, la courte portée du Bluetooth permet de limiter le risque de faux positifs tout en confirmant la présence d’un individu situé à courte portée du téléphone. C’est aussi un moyen de pouvoir fonctionner la où il n’y a pas de réseau cellulaire comme parfois dans le métro, le train, ou dans les avions.

2/ La fracture numérique et l’incapacité pour certaines personnes d’utiliser cette application alors que son efficacité dépend de son adoption massive sont-elles un frein ?

Aujourd’hui, la très grande majorité des smartphones supportent le Bluetooth. La fracture numérique n’est pas une barrière dans des pays comme la France où 75% des habitants disposent de smartphones. 80% des Français sont favorable à ce que le Gouvernement développe une application #StopCOVID. L’application est un outil facile à utiliser et qui joue un rôle de prévention. L’application présente une interface simple, sous la forme d’un couple de boutons uniques à presser afin de permettre à tout un chacun d’utiliser celle-ci dans les meilleures conditions.

3/ Faut-il un lien avec un tiers de santé pour garantir que les cas déclarés qui sont réellement positifs et des mesures pour éviter les comportements malveillants ?

En France, l’encadrement des données de santé est extrêmement rigide ce qui est une bonne chose car cela nous protège. Pour l’instant, notre solution est purement déclarative mais nous espérons que le Gouvernement qui travaille sur le déploiement d’une application #StopCOVID nous sélectionne. Il va pouvoir utiliser notre code et proposer lui-même un lien avec un tiers de santé en participant au développement de ce code. Nous avons fait en sorte que ce code soit gratuit, public, facile d’accès et nous l’avons mis sous la tutelle d’une fondation. L’équipe de Nodle qui a participé au développement renonce également à tous ses brevets dans le domaine afin que le code soit libre de droits.

4/ Qu’est-ce qui garantit l’absence de dérive ?

Dans le passé, j’ai créé FireChat, une application de messagerie anti-censure. Cette question, je me la suis posée au premier jour. L’absence de dérive est garantie par le fait que personne ne dispose de données personnelles et que toute donnée est anonymisée. Personne ne peut donc identifier ou « tracker » des malades ou des personnes ne l’étant pas. Le protocole que nous avons développé est capable de vérifier les dires des utilisateurs tout en limitant les risques de falsification ou d’abus des données grâce à des méthodes cryptographiques avancées.

5/ Quel est le gain d’efficacité ?

Les Gouvernements, comme à Singapour, ont déjà développé des solutions identiques. L’application Coalition est la seule qui préserve l’anonymat et la sécurité des données personnelles des utilisateurs. Notre code est ouvert et n’importe qui peut a tout moment l’utiliser pour créer sa propre application Coalition. L’utilisation d’une telle application est nécessaire afin de limiter les risques d’infection et pour permettre un retour au travail. Son utilisation fait partie des solutions pour permettre de faire redémarrer l’économie dans les meilleurs délais.

6/ Est-ce qu’on est sûr que ça sauvera des vies ?

L’objectif de Coalition est de faire de l’information et de la prévention : informer les personnes si elles entrent à proximité d’une personne contagieuse, recommander les gestes barrières, etc. Notre application contribue à la prévention développée par les autorités en sachant que c’est une très bonne solution pour limiter la propagation du virus et donc sauver des vies.

Lire aussi