Publié le 14 avril 2020, modifié le 14 avril 2020.
Par Morgan Fromentin

5G : Huawei continue de plaider sa cause au Royaume-Uni

Publié le 14 avril 2020, modifié le 14 avril 2020.
Par Morgan Fromentin
Huawei

HuaweiCC

Huawei est dans une position commerciale très délicate suite au bannissement par les États-Unis sur fonds de soupçons d'espionnage. La situation est aussi assez difficile en Europe. La marque défend actuellement sa position au Royaume-Uni.

Le vice-Président de Huawei Victor Zhang a décidé de répondre aux critiques actuelles quant au rôle de l’entreprise dans le déploiement de la 5G au Royaume-Uni, mettant notamment l’accent sur ses nombreux efforts envers les opérateurs face à une demande de connectivité qui explose à cause de la pandémie de Covid-19. Difficile cependant de savoir si cela sera suffisant pour redorer le blason du géant chinois…

Huawei plaide sa cause au Royaume-Uni

Dans une lettre ouverte, Victor Zhang revient sur 20 ans de collaboration entre Huawei et les opérateurs mobiles britanniques et sur les accusations concernant la sécurité, des accusations “sans fondement” selon lui, ajoutant que les adversaires de Huawei “choisissent de continuer d’attaquer sans présenter la moindre preuve”. Victor Zhang continue en expliquant que les ingénieurs de Huawei ont “travaillé d’arrache-pied pour maintenir le Royaume-Uni connecté”, œuvrant notamment avec les principaux fournisseurs, fixe comme mobile, du Royaume-Uni pour pouvoir répondre à l’explosion de la demande de connectivité durant la pandémie de Covid-19.

dans le déploiement des infrastructures 5G

Parmi les efforts déjà engagés, Huawei a mis sur pied trois nouveaux entrepôts pour redistribuer ses composants dans tout le pays. Depuis que le Premier Ministre Britannique Boris Johnson a annoncé la décision du gouvernement en Janvier dernier d’autoriser les opérateurs à utiliser, sous condition, de l’équipement 5G Huawei, nombre de politiciens Britanniques et Américains ont condamné cette décision, appelant même à la faire annuler. Ces détracteurs ont maintenu leur opposition durant les premières semaines de la pandémie de Covid-19. Le dernier vote en date a été remporté de peu par le gouvernement au début du mois de Mars. Toujours dans une optique d’améliorer son image, Huawei a aussi annoncé l’arrivée en tant que directeur non exécutif de Michael Rake, ancien Président de BT Group, au sein de son conseil d’administration.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S22

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...