Publié le 14 mai 2020.
Par La Rédaction

5G et véhicules autonomes, accélération de la vitesse !

Publié le 14 mai 2020.
Par La Rédaction

Les véhicules autonomes devraient générer et consommer environ 40 000 Go (environ 40 téraoctets) de données pour huit heures de conduite. Il semble donc que la 5G soit là pour rester comme une technologie clé pour les véhicules autonomes.

La quantité de données que les voitures autonomes devraient utiliser est énorme. Intel pense qu’un seul véhicule autonome générera environ 4 000 Go (environ 4 téraoctets) de données chaque jour. Et c’est juste une heure de conduite ! Pour les véhicules plus largement utilisés, les véhicules autonomes devraient générer et consommer environ 40 000 Go (environ 40 téraoctets) de données pour huit heures de conduite.

Les études de marché ont estimé que le marché mondial des véhicules autonomes valait environ 54 milliards USD en 2019, mais qu’il allait augmenter d’un facteur 10 à 556 milliards USD d’ici 2026.

Les raisons sont essentiellement liées à la quantité de capteurs dans le véhicule et de l’OS et la très haute résolution nécessaire pour que la conduite autonome soit sûre. Les caméras seules, sans le radar et le LiDAR, devraient générer des données à un débit compris entre 20 Mbps et 40 Mbps. De plus, il est prévu de mettre à jour les cartes en direct, des cartes qui seront beaucoup plus détaillées que les cartes de navigation par satellite existant. Alors qu’une carte de navigation par satellite peut vous indiquer à moins de 5 mètres près où se trouve une jonction, les cartes en direct pour les véhicules autonomes sont prévues pour être précises à quelques centimètres près et inclure des éléments tels que le placement de cônes de circulation ou de débris sur la route.

Data & 5G

Cependant, le réseau cellulaire actuel est totalement inadapté pour que cela se réalise. Toutes ces données doivent être déplacées autour d’un réseau et un réseau sans fil, ce qui induit une multitude d’autres problèmes. La technologie cellulaire actuelle, la 4G, a une vitesse de téléchargement typique de l’ordre de 8 à 10 Mbit/s et une vitesse d’envoi typique de 5 à 6 Mbit/s.

Il est prévu, une fois la technologie généralisée, que la vitesse de communication des données de la 5G sera supérieure à 2 Gbit/s. Cela la place dans une position très confortable pour gérer le type de charges de données dont les véhicules autonomes auront besoin. De plus, la 5G adopte une approche multibande, ce qui devrait aider à répartir la capacité et à gérer les différents appareils clients de manière appropriée. La technologie utilise trois sections du spectre de fréquences : ondes millimétriques, bande médiane et bande basse. Ces deux dernières ont une meilleure accessibilité mais sont moins rapides. Cette synergie convient bien aux véhicules autonomes, qui ne passeront probablement pas beaucoup de temps à l’intérieur, mais nécessiteront beaucoup de bande passante !

En plus, les besoins en données des types d’appareils qui ne peuvent utiliser que les composants des bandes médianes et inférieures devraient être beaucoup moins importants.

L’adoption de la 5G a été sporadique, de nombreux pays semblant attendre que la technologie soit mieux établie. Cela dit, le calendrier d’adoption des véhicules autonomes semble s’accélérer. le nombre de demandes des brevets pour les véhicules autonomes avait quadruplé entre 2011 et 2017.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S22

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...