Publié le 25 juin 2020.
Par La Rédaction

55% des millenials sont convaincus que la 5G apportera des améliorations majeures dans leur vie

Publié le 25 juin 2020.
Par La Rédaction

Ansys révèle aujourd’hui les résultats d’une étude mondiale sur le rapport des consommateurs à la 5G, une étude menée auprès de 16 037 personnes dans 10 pays.

Les deux plus grands opérateurs de téléphonie mobile en Chine ont ajouté 20,2 millions d’abonnés 5G en mai, terminant le mois avec un total combiné de 85,6 millions. En avril, les deux ont ajouté plus de 17 millions d’abonnés mobiles de nouvelle génération.

Cette étude effectuée au Royaume-Uni, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Suède, en France, aux États-Unis, en Chine, en Inde et au Japon met en lumière les différences de perceptions et de préoccupations entre les différentes régions. Parmi les principaux enseignements, on apprend que la 5G est un concept familier pour 72% des Français et 45% pensent que la technologie sera accessible dans moins d’un an. Si le prix demeure leur principale préoccupation (28%), les Français croient aux vertus potentielles de la 5G, telles que des téléchargements plus rapides et une meilleure connectivité dans les endroits fréquentés. (Dommage de n’avoir que cette image de la 5G, un tout petit aspect d’usage de cette technologie).

78 % des sondés savent ce qu’est la 5G et 24% possèdent déjà un smartphone compatible avec la 5G. Les Français sont également familiers avec cette technologie : 72% déclarent en avoir entendu parler et 16% ont un téléphone compatible avec la 5G.

Seuls 29% des Français pensent que l’engouement pour la 5G est justifié et que la technologie impactera radicalement leur quotidien par rapport à la 4G, contre 41% du total des sondés. Une perception assez proche de celles des Américains (28%) et de nos voisins Anglais (22%), mais qui contraste fortement avec la Chine (77%) et l’Inde (75%).

Chez les millenials, ce sentiment diffère puisque 55% du total des sondés dans cette catégorie d’âge sont convaincus que la 5G apportera des améliorations majeures dans leur vie.

Près de 45% des Français sont confiants dans l’idée que la 5G sera accessible dans moins d’un an, tandis que 50% pensent qu’il faudra plus d’une année pour pouvoir en bénéficier. Au Royaume-Uni et en Suède, les sondés sont plus sceptiques, ils sont respectivement 61% et 57% à déclarer qu’il faudra un an ou plus pour déployer la technologie. Plus optimistes, les Chinois sont seulement 14% à partager cette opinion, suivis par les Indiens (15%).

Au global, 31% des sondés déclarent ne pas avoir de préoccupation particulière vis-à-vis de la 5G (34% chez les Français). Toutefois, 33% appréhendent un prix trop élevé (28% chez les Français) et 25% craignent que la technologie ne décharge plus vite la batterie de leur téléphone (21% pour les Français). 20% se disent également préoccupés par les enjeux de sécurité liés à la 5G.

Des sentiments particulièrement présents en Chine où le prix constitue la principale préoccupation des personnes interrogées (47%) tandis que la sécurité arrive en tête des inquiétudes en Inde (29%). Malgré ces préoccupations, la plupart des sondés s’accordent sur les bénéfices apportés par la 5G. Parmi tous les répondants, 91% pensent que l’impact le plus positif sera le gain de temps permis par des téléchargements plus rapides (91% chez les Français), une meilleure connectivité dans les lieux très fréquentés (85% au global et 81% chez les Français) et l’accélération du déploiement de technologies telles que les voitures autonomes (67% au global et 68% chez les Français).

Si 44% des répondants pensent que la 5G aura un impact positif sur l’économie, les Français ne sont que 29% à partager cette opinion, suivis par les Anglais (30%) et la région DACH (37%). Parmi tous les sondés, les Français sont les plus nombreux à anticiper des conséquences économiques négatives liées au déploiement de la 5G (17%). C’est en Chine (81%) et en Inde (79%) que les personnes interrogées sont les plus enthousiastes vis-à-vis des retombées potentielles de la technologie.

Lire aussi