Publié le 10 juin 2024.
Par La Rédaction

3 principaux défis dans le développement des centres de données IA

Publié le 10 juin 2024.
Par La Rédaction

Sharp et SoftBank Corp unissent leurs forces pour créer un centre de données IA sur le site d'une usine à Osaka, avec une superficie de 750 000 mètres carrés et une capacité énergétique initiale de plus de 150 mégawatts, visant à atteindre 400 mégawatts.

Le développement des centres de données IA rencontre de nombreux défis majeurs. La consommation énergétique est surement le problème critique le plus important. Ils nécessitent une quantité immense d’énergie pour alimenter et refroidir les serveurs, ce qui entraîne des coûts élevés et des préoccupations environnementales. La gestion de la chaleur est l’autre défi car les serveurs générant beaucoup de chaleur doivent être efficacement refroidis pour éviter des pannes et assurer un fonctionnement optimal. Les centres de données doivent aussi protéger des volumes gigantesques d’informations sensibles contre les cyberattaques et les violations de données.  Il faut comprendre aussi que la complexité de l’infrastructure requiert des compétences spécialisées en ingénierie et en maintenance, accentuant la demande de talents qualifiés dans un secteur déjà compétitif.

Les infrastructures sont en pleine mutation, ci dessous un exemple parlant avec le géant japonais de l’électronique, Sharp, et le groupe SoftBank Corp qui ont récemment signé un protocole d’accord  en vue de l’établissement d’un centre de données d’intelligence artificielle (IA). Cette annonce marque la deuxième collaboration de Sharp dans le domaine des centres de données IA en quelques jours seulement. Cette fois-ci, le projet est d’ampleur puisqu’il prévoit la construction d’un centre sur le site d’une usine de production d’écrans LCD située dans la préfecture d’Osaka.

Une infrastructure massive en préparation

SoftBank a précisé que l’accord porte sur l’accès à des terrains et bâtiments de Sharp dans la région pour y implanter le centre de données. Ce dernier devrait s’étendre sur une superficie de 750 000 mètres carrés avec une capacité énergétique initiale de plus de 150 mégawatts. D’après les informations communiquées, la superficie du futur centre représentera environ 60 % de celle de l’usine actuelle de Sharp. SoftBank prévoit de commencer l’exploitation du centre de données en 2025, avec une ambition claire : augmenter à terme la capacité énergétique à au moins 400 mégawatts. Il faut savoir que 400 MW est une capacité significative qui peut alimenter une grande ville ou plusieurs villes moyennes.

L’entreprise envisage également d’explorer le potentiel de l’utilisation des sources d’énergie propre afin de réduire l’impact environnemental de ce projet. Un point d’importance lorsque l’on sait que ces centres sont de grands consommateurs d’énergie.

Un centre aux multiples usages

Concernant les utilisations envisagées pour ce centre, SoftBank a déclaré vouloir y développer des technologies d’IA génératives et des entreprises associées. Le groupe a également indiqué son intention de “proposer l’espace à des universités, des institutions de recherche, des entreprises et d’autres”. Par ailleurs, ce protocole d’accord pourrait également ouvrir la voie à une collaboration future avec Sharp sur des projets d’IA.

Cette annonce fait suite à une autre révélation de Sharp : l’entreprise est en discussion avec l’opérateur japonais KDDI, Super Micro Computer et Datasection pour un autre centre de données IA. Sharp a souligné que le besoin en tels sites est en croissance rapide, en raison du rythme effréné du développement de la technologie IA et de l’augmentation associée du volume de données traitées. La société a identifié trois principaux défis dans le développement de ces centres de données IA :

  • La fourniture d’équipements informatiques de pointe
  • Le développement de systèmes de refroidissement
  • La sécurisation de l’électricité et de l’espace

Sharp a expliqué que ces enjeux sont plus facilement surmontés grâce à de larges partenariats, comme celui établi avec SoftBank.

Lire aussi