Business

Le format vidéo verticale, nouveau standard !

Par le
Illustration: Rob Dobi

Illustration: Rob Dobi

Il n’y a pas si longtemps, il était tabou de tourner une vidéo horizontale, mais aujourd’hui, la vidéo verticale, d’ailleurs parfois fois vu comme une anomalie sur Snapchat…Sur ce sujet, ces 18 derniers mois, Snapchat a été un loup solitaire.. Mais ce format gagne du terrain chez les éditeurs et les annonceurs avec peut-être une autre façon de gagner le public sur leur smartphone qui est vertical !!

[les utilisateurs regardent sur Snapchat 10 milliards de vidéos par jour sur l’application, contre 8 milliards il y a seulement trois mois.]

Virool, une entreprise de programmation de distribution vidéo, prévoit une unité d’annonce vidéo verticale appelée Vertical Reveal, ils ont comme beaucoup d’autres notées, que la vidéo verticale correspond mieux avec la façon dont nous tenons nos appareils mobiles aujourd’hui et va fournir une bien meilleure expérience pour l’annonceur et l’utilisateur.

L’une des premières marques à signer avec Virool est DJI, un fabricant de drone chinois qui a récemment commencé à faire des caméras de poche. Ils vont commencer à diffuser des annonces dans les prochaines semaines, pendant ce temps, un déploiement européen est prévu pour coïncider avec le Lion Festival en Juin Cannes.

Rubicon Project sera la plate-forme programmatique exclusive pour Virool, beaucoup d’autres initiatives sont encours. Comme celles du washingtonpost ci-dessous, autre entreprise qui va surfer sur la vague du format vertical, vertical networks sur mobile qui a été lancé fin 2015.

Pourquoi les éditeurs et les agences souhaitent lancer la vidéo verticale ? En un mot, Snapchat. Après avoir recueilli beaucoup d’expérience sur ce format, la plate-forme affirme que la vidéo verticale gagne neuf fois plus de visualisation jusqu’à l’achèvement de la vidéo. Mais le format a ses inconvénients. Par exemple, la prise de vue verticale pourrait ajouter une dépense supplémentaire pour les clients, car il faut plus de temps et une configuration totalement différente pour filmer.

Le temps additionnel et les coûts pourraient en valoir la peine, étant donné que le temps passé sur les écrans verticaux continue d’augmenter. Les utilisateurs mobiles l’an dernier ont passé au moins 150 minutes par jour sur les écrans verticaux, selon eMarketer.

En France des initiatives ?