Publié le 11 mars 2020.
Par Morgan Fromentin

Vivo démarre son programme de recherche pour la 6G

Publié le 11 mars 2020.
Par Morgan Fromentin
Vivo Apex 2020

Vivo Apex 2020CC

Maintenant que la 5G est lancée, les professionnels du secteur peuvent envisager le prochain, 6G ou quel que soit son nom à ce moment-là. Le fabricant chinois Vivo vient en tous les cas de démarrer un vaste programme de recherche sur cette fameuse 6G.

Le fabricant de smartphones chinois Vivo vient de lancer un vaste programme de recherche et développement autour de la 6G à son siège de Dongguan, en Chine. Xinhua News Agency rapporte que ce nouveau projet vise à préparer l’entreprise aux défis qui s’imposeront avec une demande en data sur les appareils mobiles en hausse constante. Un chantier colossal qui demandera l’investissement de nombreux secteurs d’activités.

Vivo se lance dans un vaste programme de R&D autour de la 6G

Qin Fei, directeur du Vivo Communications Research Institute, déclarait tout récemment que bien que les services 5G n’aient été introduits sur le marché que récemment, Vivo posait déjà les premières briques concernant l’étude des avancées en la matière. Toujours selon cette même source, l’institut a mis sur pied une équipe dédiée pour tester différents scenarii d’applications pour de potentielles technologies 6G. Et d’ajouter avoir déjà participé à un certain nombre de discussions dans cette optique avec différents secteurs de l’industrie concernés.

Le fabricant chinois entend bien s’imposer rapidement aussi sur ce marché

Les chercheurs travailleront avec des universités locales et étrangères pour explorer toutes les pistes technologiques possibles. Vivo s’est rapidement imposé sur le marché chinois de la 5G. La semaine dernière, la marque dévoilait son dernier concept-phone en date, l’Apex 2020. Un premier aperçu du design des futurs appareils du fabricant. Si l’on est encore loin de voir les premiers déploiements de cette fameuse 6G, la concurrence est déjà là. Au Japon, NTT Docomo met en place une stratégie pour être leader dans le déploiement de cette technologie. Une coalition impliquant notamment SK Telecom, Ericsson, Nokia et Samsung Electronics est aussi à pied d’œuvre sur le sujet.

Lire aussi