Publié le 5 mars 2020.
Par Morgan Fromentin
App

Twitter teste les messages éphémères au Brésil

Publié le 5 mars 2020.
Par Morgan Fromentin
Twitter

TwitterCC

Pour tester leurs nouvelles fonctionnalités, les géants de la tech utilisent comme bêta testeurs des utilisateurs triés sur le volet pour étudier l'implémentation et le succès ladite fonction. Il peut s'agir d'utilisateurs d'un pays bien particulier par exemple...

Bien que très populaire, le service de microblogage Twitter éprouve aujourd’hui quelques difficultés à avancer de manière pérenne. Cela passe par une certaine réticence à ajouter de nouvelles fonctionnalités, pourtant très demandées. Aujourd’hui, la plate-forme teste une fontionnalité déjà existante chez des services concurrents de messagerie instantanée notamment, les messages éphémères.

Twitter teste les messages éphémères au Brésil

Twitter vient ainsi aujourd’hui de partager tous les détails d’un test d’une nouvelle fonctionnalité déployée au Brésil. Celle-ci permettra aux utilisateurs testeurs de publier des posts qui disparaissent d’eux-même après 24 heures. L’objectif est clair, combler un certain retard par rapport à certains concurrents. Dans un post sur son blog, Mo Al Adham, directeur produit, expliquait que cette fonctionnalité baptisée Fleets devait permettre aux utilisateurs d’exprimer leur point de vue “avec moins de pression et davantage de contrôle”. Les posts en question ne peuvent être partagés et les commentaires publics sont impossibles. Les tiers peuvent cependant toujours répondre via message direct.

24 heures de visibilité et puis s’en va

Dans ces messages, tous les types de contenu peuvent être insérés, y compris les photos, vidéos et GIF. Mo Al Adham déclarait aussi que Fleets devrait être déployé avant la fin de la semaine sur l’application Twitter pour les utilisateurs Brésiliens. Son arrivée dans nos contrées dépendra des retours des testeurs et de l’analyse des résultats des tests de Twitter. Cet ajout pourrait être vu comme un effort pour tenter de combler le fossé avec les grands rivaux que sont Snap et Facebook, lesquels proposent déjà depuis un certain temps cette fonctionnalité. Ceci survient aussi quelques jours après que l’investisseur Elliott Management a vivement appelé au changement au sein de la direction de Twitter, demandant notamment que Jack Dorsey quitte son poste de PDG.

Lire aussi