Publié le 3 juin 2024.
Par La Rédaction

SpaceX va propulser les plans de lancement 5G-IoT de Sateliot

Publié le 3 juin 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment SpaceX compte révolutionner la technologie du futur en propulsant les plans de lancement de Sateliot 5G-IoT qui prépare son décollage ! Sateliot est mondialement connu pour l'IoT par satellite, c'est l'une des principales entreprises à l'origine du Spanish New Spac

Au cœur de l’été, le fournisseur de services par satellite dédié à l’Internet des Objets (IoT), Sateliot, s’apprête à franchir une nouvelle étape dans son projet de fournir des services commerciaux 5G. En juillet, la société basée en Espagne a prévu de lancer quatre nouveaux satellites en orbite terrestre basse (LEO).Cette avancée majeure dans le déploiement de leur constellation LEO permettra à la société de progresser significativement dans son ambition de proposer des services commerciaux 5G dès la seconde moitié de l’année.

Une opération de lancement soutenue par SpaceX

Pour réaliser cette opération, Sateliot a réussi à décrocher une place sur une fusée SpaceX. Les satellites de l’entreprise seront ainsi transportés lors de la mission Transporter-11 de SpaceX, qui fonctionne en quelque sorte comme un service de taxi spatial. Cette mission sera propulsée par la fusée Falcon 9, qui doit décoller d’un site aux États-Unis en juillet.

Il est intéressant de noter que :

  • Ces quatre nouveaux satellites porteront à six le nombre total de satellites de la constellation LEO de Sateliot.
  • L’entreprise a précédemment affirmé que cette capacité sera suffisante pour lancer ses opérations commerciales.
  • Sateliot a d’ores et déjà garanti des contrats de revenus récurrents d’une valeur de 200 millions d’euros, soit une hausse de 13 millions d’euros depuis mars dernier, lorsqu’elle a annoncé le lancement de ce dernier quatuor.

Un investissement conséquent pour un service d’envergure

Chacun des satellites qui doivent être lancés en juillet “représente un investissement de” 500 millions d’euros. Leur mise en service permettra de fournir une connectivité à “plus de 8 millions d’appareils déjà abonnés aux services”, offrant “divers” cas d’utilisation pour les PME, les grandes entreprises et les administrations publiques.

En quête de financements pour un développement ambitieux

Sateliot est actuellement en discussion avec des “acteurs de l’industrie spatiale et des investisseurs” pour boucler un tour de table de financement de série B de 30 millions d’euros. Ces fonds seront nécessaires pour financer ses plans de lancement de satellites supplémentaires en 2025. Depuis sa création en 2018, la société a déjà levé 25 millions d’euros, dont 6 millions apportés par la Banco Santander. La startup commencera à facturer les 187 millions € de commandes  avec plus de 350 clients dans plus de 50 pays à travers le monde.

À quoi ressemblent les satellites de demain ?

Les satellites modernes, tels que ceux développés par Sateliot, sont de véritables concentrés de technologie. Composés de quatre cubesats mesurant chacun 20 x 10 x 35 centimètres, ils sont de la taille d’un micro-ondes et pèsent environ 10 kilogrammes. Ces engins orbitent à des altitudes comprises entre 500 et 600 kilomètres, avec une durée de vie de cinq ans, couvrant ainsi 100% de la planète. La véritable force de ces satellites réside dans leur technologie interne. Testée et validée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et le 3GPP, cette technologie standardisée est ouverte à tous : citoyens, administrations publiques et entreprises.

  • Évolutivité : La technologie standard permet une maintenance et des mises à jour simplifiées.
  • Accessibilité : Sa nature démocratique en fait un outil accessible pour divers acteurs du secteur.

Contrairement à d’autres entreprises nécessitant un grand nombre de satellites pour démarrer leurs services commerciaux, Sateliot peut, grâce à sa constellation de première phase, offrir des services de manière efficace et rapide. Cela confère à Sateliot un avantage compétitif significatif. La startup se positionne comme un acteur clé dans l’univers des satellites grâce à une approche technologique innovante et accessible. L’adoption de standards ouverts et démocratiques pourrait bien révolutionner le secteur, rendant la connectivité spatiale plus accessible et évolutive que jamais.

Lire aussi