Publié le 15 janvier 2024.
Par Christophe Romei

Six idées fausses sur la cybersécurité pour une startup

Publié le 15 janvier 2024.
Par Christophe Romei

Découvrez dans notre newsletter des révélations sur les idées fausses en cybersécurité, des détails sur l'accord UE-USA au CES 2024, et plus encore. Chaque semaine, nous livrons des analyses et des conseils stratégiques pour protéger efficacement votre entreprise. Abonnez-vous pour une expertise de pointe en cybersécurité.

Certains entrepreneurs dans le lancement d’un projet ne sont pas convaincus que la gestion des risques et la cybersécurité devraient être les premières priorités. Au rythme actuel de croissance, on estime que les coûts de la cybercriminalité atteindront environ $10,5 billions par an d’ici 2025. 300% d’augmentation par rapport aux niveaux de 2015. Pourtant, les décideurs sont souvent victimes de biais “normalcy,” ou la tendance à sous-estimer la probabilité ou l’impact d’un danger potentiel basé sur la conviction que les choses continueront comme elles l’ont fait dans le passé. En d’autres termes, “It won’t happen to me.”

Si une nouvelle entreprise intègre une discipline de gestion des risques dans sa stratégie et sa planification dès le début, la cybersécurité sera presque inévitablement identifiée comme une menace potentiellement catastrophique pour ses opérations.

Une récente étude menée auprès de plus de 3 000 consommateurs a révélé que 53% d’entre eux ont commencé à acheter ou à utiliser des services numériques d’une entreprise uniquement après s’être assurés de sa fiabilité en matière de protection des données. Par ailleurs, 40% ont arrêté d’utiliser les services numériques d’une entreprise lorsqu’ils ont découvert que celle-ci ne sécurisait pas adéquatement les données des clients. Autrement dit, la confiance et la sécurité jouent un rôle crucial dans les décisions d’achat des consommateurs.

Il est souvent cru à tort qu’une nouvelle entreprise en phase de test n’a pas besoin de mesures de cybersécurité ou de gestion des risques, particulièrement en l’absence de clients. La réalité est tout autre, dès qu’une direction décide de lancer une startup basée sur un concept d’affaires, ce concept est suffisamment développé pour justifier un investissement dans des ressources comme les talents, la technologie et les processus, qui sont essentiels pour se protéger contre les cyberattaques.

Découvrez l’intégralité de notre newsletter premium.

Les infos importantes

  • Six idées fausses sur la cybersécurité pour une startup
  • CES 2024 : les États-Unis ont signé un accord avec l’UE

Les autres infos de la semaine

  • Le rapport sur les risques mondiaux
  • Sécurisez vos accès physiques
  • Le projet Mockingbird
  • Les risques Tiers difficiles à maîtriser
  • Cyber-Protection des smartphones en entreprise
  • Panel CES 2024 : l’IA entraîne des risques accrus pour la cybersécurité
  • CES 2024 : solution de cybersécurité de voitures intelligentes
Lire aussi