Publié le 1 juillet 2024.
Par La Rédaction
App

Revolut sera-t-elle la start-up la plus valorisée d’Europe ?

Publié le 1 juillet 2024.
Par La Rédaction

Le géant fintech britannique ambitionne de devenir la start-up la plus valorisée d'Europe avec une vente d'environ 500 millions de dollars d'actions existantes. Ce mouvement stratégique pourrait surpasser la capitalisation boursière de NatWest et Société Générale, atteignant celle de Lloyds Banking Group.

L’essor des néobanques a été largement propulsé par l’émergence des applications mobiles, bouleversant le secteur bancaire traditionnel. Ces banques numériques, telles que Revolut, N26 et Monzo, ont su exploiter l’écosystème des apps mobiles pour offrir des services bancaires innovants et accessibles. Avant l’avènement des smartphones, les services bancaires étaient souvent fastidieux, nécessitant des visites en agence et des démarches administratives complexes. Les néobanques ont transformé cette expérience en proposant des applications intuitives permettant de gérer ses finances en quelques clics.

Les fonctionnalités comme la gestion en temps réel des dépenses, les transferts internationaux instantanés et les alertes de sécurité ont non seulement amélioré l’accessibilité des services bancaires, mais ont aussi attiré une clientèle jeune et technophile.En 2023, plus de 40 % des consommateurs bancaires utilisent principalement des applications mobiles, témoignant de l’impact durable de cette innovation sur l’industrie financière.

Croissance incroyable

Cette app a eu une ascension fulgurante malgré les fluctuations depuis 2015 avec ses 10 000 premiers utilisateurs pour atteindre 40 millions d’utilisateurs en mars 2024 avec plus de 350 milliards de dollars de transactions. Ella a rajouté méthodiquement à son offre de compte bancaire/CB, l’échange de devise, les crédits à la consommation, l’investissement d’action, de crypto, l’assurance, une Néobanque pour les entreprises. Revolut, évalué à 25,7 milliards de dollars plus tôt cette année après une baisse de son sommet à 33 milliards en 2021, maintient néanmoins sa position de start-up la plus précieuse du Royaume-Uni. Soutenue par Morgan Stanley, cette vente d’actions inclurait des parts détenues par des employés, marquant un tournant stratégique significatif pour l’entreprise.

Vers le sommet des start-ups européennes

Si les prévisions du Financial Times se réalisent, Revolut surpasserait des entreprises comme Checkout.com, évaluée à 40 milliards de dollars en 2022, et Klarna, dont la valorisation a chuté de 46 milliards à 7 milliards la même année après une levée de fonds de 800 millions. La fintech britannique semble bien placée pour devenir le leader incontesté des start-ups européennes.

Expansion et défis à venir

Préparant son déménagement à Canary Wharf en mai 2025 pour accueillir une augmentation de 40 % de ses effectifs, Revolut affiche un optimisme évident quant à son avenir. Nik Storonsky, CEO et co-fondateur, a souligné que ce nouveau siège social sera le centre névralgique de l’expansion mondiale de l’entreprise. Pourtant, tout n’est pas rose. La quête de trois ans de Revolut pour obtenir une licence bancaire au Royaume-Uni reste un défi. Francesca Carlesi, récemment nommée CEO pour le Royaume-Uni, exprime toutefois une certaine confiance, affirmant que les progrès sont en cours.

La stratégie agressive de Revolut pour atteindre une valorisation de 40 milliards de dollars témoigne de son ambition de dominer le marché fintech européen. Cependant, le défi d’obtenir une licence bancaire pourrait freiner son élan. La capacité de l’entreprise à surmonter cet obstacle déterminera en grande partie son succès futur dans un environnement financier en constante évolution.

Lire aussi