Publié le 3 avril 2019, modifié le 3 avril 2019.
Par La Rédaction

Réussir à l’ère du Startup Ecosystem !

Publié le 3 avril 2019, modifié le 3 avril 2019.
Par La Rédaction

La révolution mondiale des startups continue de croître. Les investissements mondiaux en capital-risque dans les startups ont atteint leur plus haut niveau en 2017, avec plus de 140 milliards de dollars investis. La création totale de valeur de la jeune économie mondiale de 2015 à 2017 a atteint 2,3 billions de dollars, soit une augmentation de 25,6% de 2014 à 2016.

Les principales villes tels que la Silicon Valley, Londres et New York continuent de dominer les activités et de conserver leur statut de pays les plus performants dans la plupart des sous-secteurs. Mais nous voyons des écosystèmes émergents forts dans des secteurs spécifiques tels que la Fintech, la Cybersécurité et la Blockchain.

À lire : Elements of a successful startup ecosystem

Souvent elles souhaitent créer une meilleure expérience client, trouver un marché non adressé et un produit correspondant et transmettre directement les gains d’efficacité aux clients !! En parallèle toutes les marques depuis quelques années sont prises de la frénésie de reprendre les équipes et les actifs des startups. Chaque jour il y a des annonces de reprise , de rachat comme le géant du paiement PayPal qui a fait son premier investissement dans l’espace blockchain. Une startup de la blockchain (Cambridge Blockchain) qui utilise la technologie pour donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs identités numériques. En faite la créativité, l’exécution d’une nouvelle idée n’est réussi, qu’à partir du moment où les utilisateurs choisissent ou pas d’en faire un usage !

Dans cette nouvelle ère de technologie, les startups qui réussissent feront l’une des deux choses suivantes :
– S’attaquer à certaines verticales de la troisième vague* : pensez à Uber pour la mobilité ou à Airbnb pour l’hôtellerie.
– Faites confiance au Deep Tech** (innovations de rupture): créez des entreprises grâce aux avancées technologiques, par exemple : Registre distribué, IA ou sciences de la vie.
* La troisième vague apportera ces développements et apprentissages au “monde réel” dans des secteurs verticaux spécifiques.
** Un nouvel écosystème technologique profond se dessine, les start-up étant de plus en plus au centre, ce qui accélère la recherche, le développement et la commercialisation d’innovations radicales jugées trop risquées pour les opérateurs historiques.

Top 4 en croissance
• # 1 Adv.Manufacturing & Robotics (189% des contrats de financement progressif sur cinq ans)
• # 2 Agtech & New Food (augmentation de 171% sur 5 ans)
• # 3 Blockchain (163% d’augmentation sur 5 ans)
• # 4 Intelligence artificielle, Big Data et analytique (augmentation de 77,5% sur 5 ans)

Top 3 en déclin
• # 1 Adtech (diminution de 35% sur cinq ans des contrats de financement de départ)
• # 2 des jeux (diminution de 27% sur 5 ans des accords de financement destinés aux jeunes entreprises)
• # 3 DigitalMedia (27% des financements de financement sur cinq ans)

À savoir (Rapport Global Startup 2018)

– Dans la plupart des pays, les écosystèmes émergents ne créent pas suffisamment d’emplois et de croissance économique malgré des années d’efforts de la part des entreprises, des institutions et des startups.
– Les startups ce sont produits au niveau des villes, dans des économies déjà modernes mais avec le reste du pays souvent en retard.
– À présent, les villes et les pays se disputent les ressources et les marchés mondiaux, pas seulement les méga-entreprises
– Plus la taille d’un cluster est grande, plus la productivité de ses participants est élevée. plus le niveau d’innovation est élevé et plus le taux de création d’entreprises est élevé. En réalité, la productivité moyenne n’augmente pas de manière constante avec la taille, mais la production de scalup augmente.
– 10% des plus performantes startup fournissent environ 80% des revenus bruts et des emplois.

Zoom 2017 en France

Lire aussi