Publié le 1 juin 2021.
Par La Rédaction
App

Restituer en temps réel toutes les informations de mobilité verte multimodale

Publié le 1 juin 2021.
Par La Rédaction

Permettre aux citoyens de se déplacer en privilégiant des moyens de transport alternatif qui dans le contexte de la crise sanitaire respectent les règles de distanciation sociale.

Partout dans le monde, de nombreuses villes avec une planification intégrée des transports sont en place depuis de nombreuses années comme à Londres avec son ensemble de réseau de transports en commun qui se caractérise par un réseau ferroviaire bien établi complété par un vaste réseau de bus et un réseau de ferries. Ces réseaux sont intégrés par des stations multimodales conçues pour faciliter les échanges de grands volumes de passagers.

En Asie aussi, les services de transport public de Hong Kong comprennent les chemins de fer, les tramways, les bus, les minibus, les taxis et les ferries. Cela se traduit par une part du mode de transport en commun très élevée (90 %) et des taux de possession de véhicules très bas (50 véhicules pour 1 000 habitants). Les services de transport de Hong Kong sont fournis par plusieurs opérateurs.

Singapour est considérée comme un leader international de la planification intégrée des transports multimodaux. Il a mis en place les premiers systèmes d’autorisation de superficie et de tarification routière électronique au monde et utilise un quota système pour limiter la possession de véhicules.

Le principe de déplacer les personnes et les marchandises d’un point A à un point B semble simple. Traiter avec l’ensemble de l’écosystème de la mobilité est tout sauf simple. Les villes qui travaillent pour développer les systèmes de mobilité du futur sont confrontées à toutes sortes de complexités : géographies variables, différents modes de transport et leurs interconnexions, besoins d’infrastructure correspondants, modes de paiement variés, difficultés de gestion des identités et bien plus encore. La plupart de ces villes sont en train de rendre les systèmes de mobilité plus homogènes, durables, accessibles, abordables et sûrs. Elles doivent, selon un rapport de Deloitte :

  • Tirer parti de la technologie, des capteurs et de la connectivité pour changer la façon dont les routes sont utilisées et gérées.
  • Développer un réseau de transport en commun haute capacité, haute vitesse et haute fréquence, qui comprend de nouveaux modes de transport en commun et des améliorations aux services existants.
  • Relever les défis du premier et du dernier kilomètre et pour offrir une expérience de voyage plus fluide.
  • Introduire des flottes flexibles de véhicules à la demande, partagés, électriques – et éventuellement autonomes.

De plus en plus de villes moins importantes en taille font le choix d’intégrer dans des applications des modes de transport alternatif et espèrent bientôt pouvoir intégrer dans le calculateur d’itinéraires de nouveaux opérateurs urbains de mobilité. Les grands acteurs de la vie numérique comme Google ont depuis longtemps intégré plusieurs types de transport. Mais depuis quelque temps, les opérateurs et en particulier Orange Business ont créé “Ma Ville dans Ma Poche“. Une application qui restitue en temps réel toutes les informations pertinentes du territoire, utiles au quotidien des usagers : activités scolaires/périscolaires, transports en commun, trafic, données environnementales, évènements culturels, signalement… Elle offre donc un socle de service, un back office, une plate-forme sécurisée développée et hébergée en France.

Nevers

Développée et déployée par Orange Business Services (OBS), l’application “Nevers Agglo dans Ma Poche” intègre de nombreux services en plus du nouveau calcul d’itinéraire cyclable, dont l’agenda culturel, les horaires d’ouverture des lieux publics ou encore les activités scolaires. Cette fonctionnalité s’appuie sur l’offre cartographique de HERE, récemment renforcée avec des cartes numériques de pistes cyclables. L’agglomération permet ainsi aux citoyens de se déplacer en privilégiant des moyens de transport alternatif qui, dans le contexte de la crise sanitaire, respectent les règles de distanciation sociale.

Les données vélo incluent les pistes cyclables intégrées ou séparées de la chaussée, les protections pour les pistes cyclables et la direction de la circulation ainsi que plusieurs Points d’Intérêt dont les emplacements de parking, de stations de partage et de réparation. En Europe, HERE Technologies propose ses données vélo dans 88 villes, dont 13 en France. Bientôt, HERE permettra à la communauté cycliste de participer à l’élaboration de la carte via Mapcreator.

Quelques questions

En combien de temps le projet a été réalisé ?

Gwenaelle Bonnet, HERE : “Depuis déjà plusieurs années, Orange Business Services tire parti des capacités offertes par les services API de HERE pour alimenter l’application Ma Ville Dans Ma Poche de toutes les fonctionnalités de cartographie interactive, de géocodage, de moteur de recherche, de calculateur d’itinéraire multimodal.

Lors de la crise sanitaire et pendant le premier confinement en avril 2020, à la demande d’Orange et de Nevers, HERE a travaillé à la numérisation et l’intégration des pistes cyclables de la Ville de Nevers avec son référentiel cartographique. Orange a intégré en parallèle dans l’application Ma Ville Dans Ma Poche le nouveau calcul d’itinéraire cyclable de HERE. Le service a été déployé sur « Nevers Agglo dans Ma Poche » en moins de deux mois. “

Quels sont les défis et enjeux de l’application ?

Delphine Woussen, OBS : “L’application agrège et restitue en temps réel toutes les informations pertinentes du territoire, utiles au quotidien des usagers : activités scolaires/périscolaires, horaires des transports en commun, trafic, données environnementales, évènements culturels, signalement… Elle est essentielle pour garder le contact et informer les citoyens en continu.”

Pouvez-vous nous parler du projet Mapcreator ?

Gwenaelle Bonnet, HERE : “Nous  disposons d’un outil communautaire appelé MAP CREATOR créé pour que tout usager (utilisateur d’applications avec la cartographie HERE) puisse indiquer et apporter des modifications constatées sur le terrain et maintenir à jour la carte dont ils se servent via une application.”

Lire aussi