Publié le 3 juillet 2024.
Par La Rédaction

Où peut-on attendre GenAI ?

Publié le 3 juillet 2024.
Par La Rédaction

Selon une enquête d'IDC, trois domaines majeurs ont été identifiés où l'IA générative pourrait avoir le plus grand impact sur la position concurrentielle ou les modèles d'affaires d'une organisation. Quels pourraient être ces domaines clés ?

L’Intelligence Artificielle générative (GenAI), d’après une enquête récente de IDC, se dessine pour être un vecteur de changement majeur dans l’économie globale.

La GenAI façonne l’avenir

La GenAI marquera fortement trois domaines: la prise de décision technologique, les systèmes financiers et opérationnels ainsi que l’engagement et l’expérience client. Cependant, l’enquête révèle aussi que l’impact anticipé de l’IA varie significativement en fonction des différentes régions du monde. Alors que les acheteurs technologiques en Amérique du Nord voient les systèmes financiers et opérationnels comme le domaine le plus susceptible d’être influencé par la GenAI, ceux d’Europe occidentale estiment que la prise de décision technologique sera le plus affectée. En Asie-Pacifique, les répondants font état d’un impact anticipé important dans l’engagement et l’expérience client.

Une superpuissance de traitement des données

Comme l’indique Matt Acaro, directeur de recherche pour Computer Vision AI Tools and Technology à l’IDC, la GenAI se distingue par ses capacités à traiter, comprendre et tirer une valeur considérable d’un éventail varié de sources de données. Il s’agit là de la véritable “superpuissance” de la GenAI, qui permet l’intégration et l’utilisation de ses modèles et applications dans une multitude de processus et flux opérationnels variés. La véritable “superpuissance” de la GenAI réside dans sa capacité à traiter d’énormes volumes de données de manière efficace et rapide. Cette aptitude pose plusieurs enjeux cruciaux. D’abord, la confidentialité et la sécurité des données deviennent primordiales, car les algorithmes de GenAI nécessitent des quantités massives d’informations, souvent sensibles. Une mauvaise gestion peut entraîner des violations de la vie privée et des cyberattaques.

Il est vrai que  la qualité des données est un autre enjeu majeur. Les résultats de la GenAI dépendent directement de la précision et de la représentativité des données utilisées. Des données biaisées ou incomplètes peuvent conduire à des décisions erronées, renforçant les inégalités existantes. N’oublions pas la question de l’éthique qui se pose : l’utilisation de données doit respecter les normes de consentement et de transparence. Enfin, l’impact environnemental du traitement massif des données, avec une consommation énergétique importante, ne doit pas être négligé. Une gestion équilibrée de ces enjeux est essentielle pour exploiter pleinement le potentiel de la GenAI tout en minimisant ses risques.

Moindre impact sur certaines sphères d’affaires

Outre ces trois secteurs principaux, l’enquête IDC a également évoqué quatre autres domaines moins susceptibles d’être touchés par la GenAI. Il s’agit de l’acquisition de clientèle et des ventes ainsi que l’évaluation et la sélection du personnel. Ces domaines, quoique importants, semblent être moins concernés par le déploiement futur de la GenAI.

Lire aussi