Publié le 19 juin 2020.
Par Morgan Fromentin

Nouveau test concluant pour AT&T et Nokia autour d’un système open RAN intelligent

Publié le 19 juin 2020.
Par Morgan Fromentin
Nokia

NokiaCC

Si Nokia n'est plus très présent sur le marché des smartphones, la marque finlandaise est un acteur incontournable des infrastructures pour le mobile. L'entreprise est aussi très active pour la mise en place de la nouvelle génération d'équipement.

AT&T et Nokia viennent de finaliser avec succès un test de contrôleur intelligent pour RAN (RIC) sur le réseau 5G de l’opérateur américain. Une très belle preuve des progrès réalisés sur une technologie logicielle qui devrait permettre d’offrir des fonctionnalités très avancées sur les systèmes open RAN.

AT&T et Nokia réussissent un test important concernant leur logiciel RIC

Le test en question a été réalisé sur le réseau commercial 5G de AT&T dans la ville de New York City. Celui-ci intervient 18 mois après l’annonce d’une collaboration entre les deux parties pour développer un logiciel RIC sur une architecture ouverte. Un porte-parole de Nokia expliquait à Mobile World Live que, bien que les systèmes open RAN puissent fonctionner sans, un RIC permet aux opérateurs de déployer des applications réseau tierces, les xApps, pour optimiser les fonctions radio et créer de nouveaux services.

Pour une gestion logicielle intelligente et fluide des open RAN

N’importe qui, ou presque, peut créer une xApp. AT&T et Nokia ont testé plusieurs xApps, certaines d’entre elles dédiées à la mesure des données du réseau, à la gestion des relations de voisinage, ou aux outils de contrôles du RAN. Le tout sans jamais interrompre le service commercial. Michael Clever, directeur des plates-formes edge cloud chez Nokia, déclarait dans un communiqué que ce test “représente une avancée significative vers le développement de l’intelligence, de l’ouverture et de la programmabilité des réseaux RAN.” Le logiciel RIC est déjà disponible pour la communauté open source mais le porte-parole de Nokia affirmait que l’entreprise allait continuer de travailler avec AT&T pour améliorer encore le système et aider à bâtir un écosystème robuste de xApps.

Lire aussi