Publié le 13 mai 2024.
Par La Rédaction

Microsoft prévoit d’investir 4 milliards d’euros dans le cloud et l’IA en France

Publié le 13 mai 2024.
Par La Rédaction

Découvrez comment la France se prépare à recevoir un investissement colossal de 4 milliards d'euros de Microsoft dans le cloud et l'intelligence artificielle !

Microsoft se tourne vers la France pour un investissement majeur dans le cloud et l’IA

La France est devenue la cible des ambitions de Microsoft dans le domaine du cloud et de l’intelligence artificielle. Le vice-président et président de l’entreprise, Brad Smith, a dévoilé dans une interview accordée au Figaro que le géant du logiciel prévoyait d’investir 4 milliards d’euros (soit 4,3 milliards de dollars) dans ses opérations sur le sol français. Cette annonce a été faite à la veille d’un sommet économique (Choose France) organisé par le gouvernement, rassemblant des leaders de l’industrie technologique et d’autres secteurs. Brad Smith a souligné avec confiance la place de la France en tant que partenaire stratégique pour Microsoft, saluant notamment l’appui du gouvernement français et du président Emmanuel Macron.

En tout cas cela soulève des perspectives nuancées pour le secteur technologique français. D’une part, cet engagement massif pourrait dynamiser l’innovation et créer des emplois, renforçant ainsi la position de la France en tant que hub technologique en Europe. Mais cet investissement pose aussi des questions sur l’impact pour les entreprises locales de tech et d’IA. L’entrée en force de géants comme Microsoft risque de dominer le marché, mettant potentiellement en péril les petites et moyennes entreprises innovantes françaises. Il est donc crucial que ce partenariat soit géré de manière à encourager également le développement et le succès des acteurs locaux, assurant ainsi une croissance partagée et durable.

Synergy Research a précisé que la contribution de l’intelligence artificielle générative (GenAI) a considérablement favorisé l’augmentation des dépenses d’entreprise en services d’infrastructure de cloud. Ces dernières ont grimpé à plus de 76 milliards de dollars au premier trimestre, soit une hausse de 21 % par rapport à l’année précédente.

Les grandes entités hyperscale, à savoir Amazon Web Services (AWS), Microsoft et Google, continuent de dominer le marché avec des parts respectives de 31 %, 25 % et 11 %. Synergy Research a noté que Microsoft et Google croissent à un rythme plus élevé que AWS. Alibaba se place à la quatrième position avec une part de 4 %, suivi de Salesforce avec 3 %. Les trois principaux fournisseurs de cloud représentent 72 % du marché mondial du cloud public. Les fournisseurs de cloud de deuxième rang, Huawei, Snowflake, MongoDB et Oracle, ont affiché les taux de croissance annuels les plus élevés.

Une injection de capitaux dans l’infrastructure, la formation et les startups

Le quotidien français a relayé les propos de Smith qui a précisé que cette somme colossale serait investie d’ici la fin de 2027. Le plan d’investissement de Microsoft vise à :

  • Construire une infrastructure de pointe,
  • Développer les compétences locales,
  • Soutenir les startups françaises.

En faisant cela, Microsoft espère renforcer ses références en matière d’IA et établir un centre de données dans la ville de Mulhouse, située à proximité des frontières avec l’Allemagne et la Suisse.

Le contexte global des investissements de Microsoft

L’annonce de cet engagement financier en France intervient seulement quatre jours après que l’entreprise ait révélé un investissement de 3,3 milliards de dollars dans un centre de données propulsé par l’IA sur son marché d’origine. Cet investissement incluait également un engagement en matière de formation ainsi que de la R&D via un laboratoire d’innovation conjoint.

Ces mouvements stratégiques démontrent la confiance de Microsoft dans les marchés émergents et sa volonté d’être à la pointe de l’innovation technologique.

Lire aussi